Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Une détente sur les taux s'opère enfin en Europe

Marché : Une détente sur les taux s'opère enfin en Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le rapport 'NFP' (non farm payrolls), l'indicateur américain le plus attendu de la semaine, n'a pas restauré l'appétit pour le risque (rechute de Wall Street) mais cette fois, les marchés obligataires bénéficient d'un mouvement de 'flight to quality' mesurable.

Une embellie se dessine et les rendements se détendent en Europe comme aux Etats Unis, avec des T-Bonds US à 2,14 contre 2,16% et surtout -6Pts de base sur les Bunds (de 0,7250 vers 0,665).

Les chiffres de l'emploi US ne dissipent pas le risque d'une hausse de taux dès le 17 septembre prochain.

L'économie américaine a pourtant créé nettement moins d'emplois que prévu en août, d'après le Département du Travail qui a dénombré 173.000 nouveaux postes non agricoles le mois dernier, là où le consensus tablait sur 220.000 (mais il se crée rarement plus de 200.000 jobs en août aux USA).

L'administration US précise que les emplois ont été créés dans les secteurs de la santé, de l'assistance sociale et des activités financières, alors que les secteurs manufacturier et minier ont perdu des postes.

Mais le taux de chômage des Etats-Unis s'est par contre contracté de 0,2 point à 5,1%, alors que les économistes l'anticipaient stable à 5,3% ou en baisse de seulement 0,1 point.

Il s'agit d'un score qui ne semble pas refléter fidèlement la réalité du marché du travail car le taux de la population active tombe à un nouveau 'plus bas' depuis que la statistique existe (1977).

En Europe, les PMI publiés ces derniers jours confirment le sentiment d'une croissance plus robuste (sauf en France) mais Mario Draghi a semé le doute la veille en annonçant que la BCE révise à la baisse son objectif de croissance 2015 et de façon drastique l'inflation (de +0,5 à +0,1% en 2015).

Le rappel que la BCE dispose de capacités d'injection monétaire illimitée ne suffit plus à masquer le fait que cela n'a pas d'effet mesurable sur l'emploi et l'activité, sauf au travers de la dévaluation de l'Euro.

La semaine s'achève donc sur une détente des taux, aussi bien sur les OAT et le '10 ans' belge (-5Pts de base à 1,02% respectivement), sur les 'BTP' italiens (-4,5Pts de base à 1,873%).

Les 'bonos' espagnols sont les seuls à ne pas se redresser ce vendredi avec un rendement inchangé de 2,0860%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...