Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un mois de décembre capital pour la BCE et la Fed

Marché : Un mois de décembre capital pour la BCE et la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - En cette dernière séance de la semaine sur le marché des changes, la monnaie unique européenne était bien partie pour terminer sur une baisse hebdomadaire de l'ordre de 0,5% contre sa contrepartie américaine. Pour l'heure, l'euro fait du surplace à 1,0597 dollar (- 0,09%) et à 129,88 yens (- 0,13%).

La monnaie unique européenne prend en revanche 0,35% environ contre le sterling (à 0,7048 sterling l'euro) et le franc suisse (à 1,0903 franc l'euro).

L'attention des opérateurs de changes reste focalisée sur les banques centrales, dont l'actualité sera chargée au mois de décembre. Prochain événement sur l'agenda: le conseil des gouverneurs de la BCE qui se tiendra le 3 décembre prochain. Pas de doutes pour Natixis : 'Nos économistes attendent l'élargissement du programme d'achats d'actifs', le fameux QE (pour 'Quantitative Easing') de la BCE.

Quelles sont les dernières rumeurs à ce propos ? La BCE pourrait, selon certaines sources, annoncer un 'taux de dépôt à double détente'. Qu'est-ce à dire ? Actuellement, les banques commerciales peuvent 'parquer' auprès de la BCE leurs liquidités excédentaires qui sont rémunérées selon un taux fixé par la BCE elle-même, le taux de dépôt.

Afin d'inciter les banques commerciales à allouer à l'économie ces réserves excédentaires en mode “parking', la BCE a déjà transformé le taux de dépôt en taxe : mi 2014, ce taux a été abaissé en territoire négatif à - 0,1% l'an, et est actuellement de - 0,2% l'an.

Les dernières rumeurs laissent accroire que la BCE pourrait maintenant instaurer des taux de dépôt différenciés. La BCE pourrait laisser le principal taux de dépôt à - 0,2%, tout en instaurant, par exemple, un second taux à - 0,4% à partir d'un certain montant de réserves.

'Le principal avantage d'un système dual est qu'il aurait un impact limité sur les profits des banques tout en tirant les taux d'intérêt de court terme encore plus bas', estiment les spécialistes de Natixis.

Notons que selon d'autres rumeurs, la BCE pourrait racheter directement des prêts bancaires, supputation qui cependant ne fait pas l'unanimité. Quoi qu'il en soit, comme le résume Natixis, 'le marché attend dans son ensemble une action importante de la part de la BCE.”

Si la BCE devrait se montrer encore plus accommodante, il est probable que la Réserve fédérale américaine, elle, suive un tout autre chemin : le FOMC des 15 et 6 décembre pourrait être celui du premier relèvement de ses taux directeurs par la Fed depuis le mois de juin 2006. Une perspective favorable au billet vert puisque la rémunération des produits de taux libellés en dollar serait tirée vers le haut.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...