Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : TNT toujours pénalisé par la conjoncture européenne

Marché : TNT toujours pénalisé par la conjoncture européenne

Marché : Chiffre d'affaires en recul et perte trimestrielle pour TNTMarché : Chiffre d'affaires en recul et perte trimestrielle pour TNT

par Thomas Escritt

AMSTERDAM (Reuters) - TNT Express a de nouveau souligné lundi, moins de deux mois après un avertissement sur ses marges, l'impact de la concurrence et de la conjoncture sur ses principaux marchés, provoquant une forte baisse de son cours de Bourse.

Au troisième trimestre, le groupe néerlandais de logistique et de messagerie a accusé une perte d'exploitation de 47 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,65 milliard, en recul de 2% sur un an mais supérieur à celui de 1,59 milliard attendu en moyenne par les analystes financiers interrogés par Reuters.

Les comptes trimestriels incluent une provision de 50 millions liée à l'enquête antitrust ouverte par l'Autorité de la concurrence française sur le marché des colis postaux.

Et surtout, TNT Express a reconnu ne pas s'attendre à une franche amélioration au cours des prochains mois.

"Si l'on prend nos principaux marchés en Europe occidentale, le Royaume-Uni, la France, l'Italie, l'Allemagne, le Benelux, on observe un contexte difficile", a dit le directeur financier, Maarten de Vries.

"On observe une augmentation de la concurrence, notamment sur nos marchés intérieurs au Royaume-Uni, en France et en Italie, ainsi que des pressions sur les prix sur ces marchés", a-t-il ajouté, expliquant que le groupe avait besoin d'augmenter ses investissements pour améliorer sa compétitivité.

TNT prévoit donc d'investir 185 millions d'euros en Europe pour parvenir à une meilleure qualité de service et regagner des parts de marché abandonnées à ses concurrents sur ses principaux marchés. Mais il reconnaît que le contexte économique restera difficile au quatrième trimestre.

PAS ASSEZ DE CROISSANCE EN EUROPE

En Asie, au Moyen-Orient, en Afrique et au Brésil, les résultats annuels devraient en revanche montrer une amélioration "significative" par rapport à 2013.

Maarten de Vries a précisé que le dossier de l'enquête française ne nécessiterait pas de provisions supplémentaires.

A la Bourse d'Amsterdam, l'action TNT Express perdait 7% à 4,4890 euros à 10h16 GMT, se rapprochant du plus bas d'un an touché le 16 octobre à 4,2830. L'indice AEX abandonnait alors 0,28%.

Le chiffre d'affaires ajusté a légèrement diminué en Europe, premier débouché de TNT, en raison notamment de pressions sur les prix en Italie et de conditions d'activité tendues en Russie et en Ukraine, conséquence du conflit entre les deux pays.

Le mois dernier, le groupe avait prévenu que la faiblesse de la croissance européenne péserait sur ses marges au troisième trimestre. Ses prévisions initiales pour 2014 étaient fondées sur une hypothèse de croissance de 2% à 3% en Europe, qui s'est révélée bien trop optimiste.

TNT Express s'attend à une stabilisation de ses résultats en Europe et sur les différents marchés américains d'ici la fin de l'année et à une amélioration dans les autres régions, a déclaré son directeur général, Tex Gunning, ajoutant que la visibilité était "limitée" pour l'Europe.

Le bénéfice ajusté a progressé de 28,2% au troisième trimestre à 50 millions d'euros mais il ne prend pas en compte la provision passée au titre du dossier antitrust en France et exclut également des coûts de restructuration, l'impact des changes et des charges de dépréciation.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...