Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Tendances éparses pour les devises

Marché : Tendances éparses pour les devises

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tendances éparses pour la monnaie unique européenne en cette fin de semaine sur le marché des changes. Si face à sa contrepartie américaine, l'euro prend 0,32% à 1,1111 dollar et qu'il gagne 0,19% contre le sterling à 0,8431, il cède en revanche 0,17% contre le franc suisse à 1,0843 et 1,33% face au yen, à 115,07.

La baisse du yen s'explique par les ajustements finalement marginaux de sa politique par la Banque du Japon alors que le marché attendait davantage de mesures de relance.

En zone euro, et en vue des résultats des “stress tests” que l'Autorité bancaire européenne publiera ce soir, Saxo Banque se veut rassurant : “le montant total des prêts non performants en Italie atteint environ 400 milliards d'euros, soit 20% du PIB italien, mais il est important de rappeler que seulement 10% de ce montant est vraiment problématique. Sortir du système des créances douteuses n'est pas difficile. La France l'a magistralement fait dans les années 90 en créant une structure de défaisance pour gérer les actifs du Crédit Lyonnais”, argumentent les spécialistes.

“Le vrai souci dans le cas italien, c'est que les divergences de vue entre Rome et Bruxelles ont entraîné un pourrissement de la situation qui inquiète désormais les marchés. Cependant, le problème italien n'est en rien nouveau”, poursuit Saxo Banque. Peut-être le cas de Deutsche Bank sera-t-il plus problématique, mais dans l'ensemble, l'idée de risque systémique n'est pas de mise.

En attendant, les statistiques n'ont pas manqué ce matin. Eurostat a annoncé que le PIB de la zone euro avait augmenté de 0,3% au deuxième trimestre en rythme séquentiel, un taux inférieur de moitié à celui constaté durant le premier quart de l'année. En France, la croissance est notamment revenue à 0 au 2e trimestre.

Dans l'après-midi, les investisseurs prendront notamment connaissance en début d'après-midi de l'estimation préliminaire de la croissance du PIB américain au 2eme trimestre, attendue en consensus à +2,6% en rythme annualisé.

'Comme à chaque mois de juillet, le Bureau of Economic Analysis révisera les précédentes estimations de la croissance américaine, sur les cinq dernières années. L'histoire économique récente des Etats-Unis va être réécrite', explique le bureau d'études parisien Aurel BGC.

Le sentiment du consommateur mesuré par l'université du Michigan est également attendu.

D'une manière générale, les cambistes de Société Générale rappellent qu'en dépit d'un communiqué de la Fed plus 'faucon' que prévu, le marché ne l'entend pas de cette oreille et ne croit toujours pas à un nouveau relèvement des taux directeurs américains en 2016.

'Les investisseurs ont probablement raison, et en attendant ils chassent le rendement', ajoutent les spécialistes. 'Cependant, rien ne serait plus susceptible de déclencher une hausse marquée du dollar qu'un changement d'appréciation de la politique monétaire. Plus les anticipations sont mesurées, plus de risque de regains de volatilité et de hausse du dollar est élevé dès que la Fed agira pour de bon', ajoutent les spécialistes.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...