Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Swatch vise encore une croissance de plus de 10% en 2013

Marché : Swatch vise encore une croissance de plus de 10% en 2013

Marché : Swatch vise encore une croissance de plus de 10% en 2013Marché : Swatch vise encore une croissance de plus de 10% en 2013

par Silke Koltrowitz

ZURICH (Reuters) - Swatch Group, numéro un mondial de l'horlogerie, a annoncé jeudi avoir enregistré une hausse de 14% de ses ventes en 2012, dépassant sa propre prévision, et avoir gagné des parts de marché sur ses concurrents.

Le chiffre d'affaires brut s'est inscrit à 8,142 milliards de francs suisses (6,73 milliards d'euros) l'année dernière alors qu'il visait huit milliards de francs.

"Les marques du groupe ont performé dans l'ensemble des régions et sur l'ensemble des segments de prix (...) et ont gagné des parts de marché", a dit Swatch dans un communiqué.

Dans le détail, les modèles les plus abordables ont obtenu de meilleurs résultats que les marques plus luxueuses, comme Breguet et Omega, qui ont souffert d'une baisse importante de la demande sur le marché chinois.

"Je m'attends à une croissance à deux chiffres pour le nouvel an chinois en monnaie locale, et peut-être même pour l'année entière", a cependant assuré le directeur général Nick Hayek, au cours d'un entretien téléphonique.

Nick Hayek a dit s'attendre à une croissance de 5% à 7% des exportations de montres en 2013, contre 11,6% au cours des onze premiers mois de 2012.

Le groupe a ajouté s'attendre à de "bons" bénéfice d'exploitation et bénéfice net pour 2012 en dépit des dépenses de communication effectuées lors des Jeux olympiques de Londres, dont Omega était l'un des principaux sponsors, et d'effets de change défavorables.

Nick Hayek a assuré que le bénéfice net serait supérieur aux 1,28 milliard de francs enregistrés en 2011. Les résultats de Swatch pour 2012 sont attendus le 21 février.

L'action Swatch, qui a gagné 32% l'an dernier et était très recherchée ces derniers mois par les investisseurs qui anticipaient des ventes solides, reculait de 1,9% à 490,2 francs à 13h50 GMT, sous-performant l'indice européen des biens de consommation (-0,9%).

"Le groupe semble vouloir tempérer les attentes sur son bénéfice annuel en invoquant les effets de change et les Jeux olympiques. J'ai le sentiment que l'année avait bien commencé mais que la 'croissance positive' dont il parle n'a rien de renversante", commente Jon Cox, analyste chez Kepler Capital Markets.

Nick Hayek s'est montré résolument confiant dans le potentiel de croissance du marché chinois.

"La Chine est et restera un moteur de croissance. Elle n'est pas aussi forte qu'avant dans le segment de grand luxe, mais nos marques Longines, Rado, Tissot et Swatch continuent de croître à un rythme d'environ 20%. C'est à partir d'Omega que le dynamisme est moindre", a-t-il expliqué.

Nicolas Delame et Tangi Salaün pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...