Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Subit un regain d'inquiétude

Marché : Subit un regain d'inquiétude

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs prennent leurs bénéfices sur les marchés européens, pris de doutes au sujet de la politique de la BCE et alors que les regards se tournent vers les Etats-Unis où doivent être publiés tout à l'heure les chiffres de la croissance.

Lisbonne dévisse de 1,5%, Bruxelles de 1,3% et Madrid de 1,2%, devant Amsterdam et Paris (-1,1%), Milan (-0,9%), Francfort, Londres et Zurich (-0,7%). Wall Street a avancé de près de 0,2% jeudi soir.

Les marchés s'inquiètent d'un article du Handelsblatt, selon lequel la Bundesbank serait disposée à remettre en cause la constitutionnalité du programme d'opérations monétaires sur titres (OMT) de la BCE.

L'institut monétaire allemand estimerait que ces rachats d'obligations souveraines violent les dispositions du Traité de Lisbonne, qui empêche le financement direct des Etats auprès de la banque centrale.

La fébrilité l'emporte aussi à l'approche de la publication des chiffres de la croissance américaine. Les économistes s'attendent à une hausse du PIB des Etats-Unis de 3% en rythme annualisé sur le premier trimestre, contre +0,4% au quatrième trimestre 2012.

'Le rebond de la croissance s'expliquerait essentiellement par des facteurs ponctuels comme un rebond de la formation de stocks', prévient Aurel BGC, pour qui cet indicateur n'indique donc rien sur l'avenir, surtout compte tenu de l'effet à venir des 'séquestres'.

Sera aussi dévoilé cet après-midi l'indice de confiance 'UMich'. 'Coupes budgétaires, attentat de Boston, volatilité du S&P500... Tous ces éléments ne sont pas forcément idéaux pour la confiance des ménages', note à ce sujet le bureau d'études.

BASF se distingue en tête du DAX et progresse de 3,2% à 72,2 euros, entouré pour la publication de bénéfices meilleurs que prévu au titre du premier trimestre, grâce aux performances de ses divisions agrochimie et énergie.

BBVA cède 1,7% à 7,2 euros à la Bourse de Madrid, le bond de 72,6% du bénéfice net de la banque espagnole au premier trimestre s'expliquant par la cession d'actifs non stratégiques au Mexique et en Espagne.

A Paris, PPR (Kering) décroche de 7% à 166 euros, après avoir signé un chiffre d'affaires en croissance organique de 3% au premier trimestre, à 2,4 milliards d'euros, une performance inférieure aux attentes du marché.

Toujours sur le CAC40, la communauté financière accueille favorablement les chiffres de Vinci (+2,3% à 36,3 euros), mais reste presque de marbre face à ceux de Saint-Gobain (+0,2% à 30,6 euros) et délaisse ceux de Total (-2% à 37,3 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...