Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Stress tests réussis pour les grandes banques américaines

Marché : Stress tests réussis pour les grandes banques américaines

Marché : Stress tests réussis pour les grandes banques américainesMarché : Stress tests réussis pour les grandes banques américaines

par Emily Stephenson

WASHINGTON (Reuters) - Les grandes banques américaines sont suffisamment solides en termes de fonds propres pour surmonter un choc économique, a annoncé la Réserve fédérale jeudi en présentant les résultats de ses tests de résistance annuels.

Sur 30 établissements passés au crible, seul Zions Bancorp a eu un ratio de solvabilité inférieur au seuil requis de 5%.

Les tests visent à déterminer comment les banques supporteraient une crise financière semblable à celle de 2007-2009. Trois scénarios avaient été imaginés dont le plus pessimiste incluait une baisse de près de 50% du marché boursier, une hausse du taux de chômage à 11,25% et une chute d'un quart des prix immobiliers, le tout sur une période de 15 mois.

"Les stress tests annuels sont l'un des outils les plus importants de la Réserve fédérale pour mesurer la résistance du secteur financier et pour s'assurer que les firmes les plus importantes sont solidement capitalisées", a déclaré Daniel Tarullo, l'un des gouverneurs de la Fed, dans un communiqué.

Le résultat des tests est suivi de près par les marchés qui y voient un indicateur de la santé du secteur mais aussi parce que la Fed peut refuser des plans de redistribution de cash aux actionnaires si elle juge que les banques ne sont pas assez solides pour les mener à bien. Les résultats de cet examen-là seront publiés le 26 mars.

Les régulateurs européens mèneront leurs propres bilans de santé cette année, après avoir préalablement effectué une revue de la qualité des actifs des banques.

STATE STREET EN TÊTE DE CLASSEMENT

Dans le scénario le plus pessimiste imaginé par la Fed, le ratio de fonds propres cumulé des 30 banques testées est ressorti à 7,6%, ce qui signifie que le secteur est plus solide que pendant la crise financière. Le ratio était de 5,5% au début 2009.

Seule Zions a manqué l'épreuve avec un ratio tier 1 à 3,5% dans le scénario le plus pessimiste, mais la banque de Salt Lake City s'y attendait et avait fait savoir le mois dernier qu'elle soumettrait un nouveau plan sous peu pour se conformer aux exigences de la Fed.

Zions et 11 autres banques, dont Comerica and Discover Financial Services subissaient les stress tests pour la première fois. Après le résultat des tests, DFS a aussitôt annoncé un relèvement de son dividende.

Le meilleur score est revenu à State Street, avec un ratio tier 1 de 13,3% dans le scénario le plus adverse, alors que Bank of America, la deuxième banque américaine, n'a pas fait mieux que 6,0%.

Les 30 établissements testés regroupent environ 80% des actifs du secteur bancaire américain.

(Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...