Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Stats mitigées aux USA, 'risk-on' de retour en Europe

Marché : Stats mitigées aux USA, 'risk-on' de retour en Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après la nette détente des taux survenue la veille (baisse de 4 à 6Pts de base pour les T-Bonds, les OAT et les Bunds) dans un climat de tension exacerbées en Ukraine, une accalmie se dessine sur le front géopolitique.

Elle pourrait être éphémère mais les marchés en profitent pour fonctionner sur le mode 'business as usual', les opérateurs focalisant de nouveau leur attention sur les statistiques économiques, fort nombreuses ce mercredi.

Cela avait commencé très tôt ce matin avec la croissance chinoise (chiffre officiel) estimée à 7,4% (Pékin ne révise jamais... donc c'est tout comme du 'définitif') alors que les marchés attendaient +7,2 ou +7,3%.

Au Japon, une révision à la baisse des prévisions de croissance pourrait être annoncée incessamment, ce qui a paradoxalement euphorisé Tokyo qui se remet à spéculer sur un nouveau coup de turbo monétaire cet été pour doper l'économie nippone.

Moins la planche à billet donne les résultats attendus, plus les marché sont convaincus qu'il 'faire plus'.
Le rendement du '10 ans' japonais reste ainsi scotché au plancher des 0,6%.

Les T-bonds se retendent de 2Pts de base à 2,6530% (contre 1,59% pour les 'Bunds' et 2% pour les OAT) alors que la production industrielle ressort à +0,7% en mars après un mois de février bien meilleur que prévu (+1,2% contre +0,6% estimé initialement).

Le taux d'utilisation des capacités industrielles remonte également à 79,2 contre 78,8, ce qui est bon signe.

Petite déception en revanche du côté des mises en chantier de logements neufs en mars avec une hausse de +2,8% contre +3,3% attendu au minimum après les intempéries de février.

Les permis de construire se situent également en-deçà des attentes à -2,4% au lieu d'une progression symétrique espérée.

En Europe, les taux continuent de se détendre en Espagne (3,065%) et en Italie (le 'BTP' affiche 3,10%) alors que 'l'appétit pour le risque' est de retour... la question de la solvabilité de ces pays -comme de la Grèce- semble complètement passée au second rang des préoccupations des opérateurs.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...