Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Stabilisation de l'euro face au dollar mardi midi

Marché : Stabilisation de l'euro face au dollar mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes mardi midi, la monnaie unique européenne tentait de se stabiliser après la rapide correction de ces derniers jours. Vers midi, l'euro reste ainsi stable à 1,2862 dollar (- 0,03%), le point bas se situant à 1,2846. En revanche, il s'inscrit en légère hausse face au yen(+ 0,21% à 130,20), au franc suisse (+ 0,43% à 1,2451) et au sterling britannique (+ 0,61% à 0,8661).

Vendredi et lundi, l'euro était effectivement venu tester la barre des 1,2800 dollar, alors qu'il avoisinait encore les 1,34 dollar le 18 juin, à la veille du dernier comité de politique monétaire (le FOMC) de la Fed.

“Les statistiques économiques annoncées la semaine précédente continuent de faire leurs effets”, soulignent ce matin les analystes de Saxo Banque, en référence notamment aux créations de postes américaines supérieures publiées vendredi au titre du mois de juin. L'économie américaine semble confirmer qu'elle est sur la voie de la reprise, ce qui atténue les risques liés à la diminution puis à la fin des rachats d'actifs (les fameux QE) de la fin, dès cette année.

A la suite de cette publication et alors que le différentiel de croissance entre les deux rives de l'Atlantique Nord se confirme, l'euro a vivement reculé. Et ce d'autant que si Mario Draghi a maintenant annoncé que les taux d'intérêt de la BCE resteraient bas pour une période prolongée, donnant ainsi une indication temporelle. Or la Fed américaine, elle, annonce non seulement la fin de sa politique non-conventionnelle, mais a aussi indiqué que ses taux actuellement au plancher pourraient remonter quand le chômage (actuellement de 7,5% et en baisse) sera passé sous les 6,5%.

Ce matin, selon Saxo Banque, “l'euro progresse en partie (c'était le cas en matinée, ndlr) grâce à des informations positives au sujet de la Grèce et du Portugal, permettant de calmer les récentes craintes sur la situation en zone euro”. En effet, 'les Européens ont donné leur accord, hier soir, pour débloquer 6,8 milliards d'euros en faveur de la Grèce en échange d'un programme de réduction de ses effectifs dans le secteur public', rappelait Aurel BGC ce matin.

'Les prêteurs internationaux se montrent optimistes quant à la mise en oeuvre des programmes au Portugal, en Espagne et à Chypre, et ont salué les progrès réalisés du côté de la Slovénie', rapporte-t-on encore chez Natixis.

Manque de chance, l'accord anticipé hier soir sur une tranche d'aide à la Grèce a été reporté ce matin, et comme l'indique Société Générale, la Grèce recevra des autres pays de la zone euro 2,5 milliards de dollars ce mois-ci puis 500 millions de mieux en octobre, sans compter les contributions des banques centrales et du FMI.

Société Générale revient cependant sur les propos de l'Allemagne, dont le ministre des Finances Wolfgang Schaeuble a rappelé que ces versements étaient la contrepartie d'efforts de la part d'Athènes.

'Nous pensons qu'une restructuration de la dette grecque est nécessaire, mais qu'elle n'interviendra pas avant les élections qui se tiendront en Allemagne en septembre', ajoutent les analystes, qui reconnaissent cependant la 'stabilisation' de la situation au Portugal.

Seules données attendues ce jour, le déficit commercial du Royaume Uni s'est creusé à 2,4 milliards de livres au mois de mai, tandis que la production industrielle est restée atone (-0,8% pour le seul secteur manufacturier).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...