Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : S&P perçoit des risques accrus pour le AAA britannique

Marché : S&P perçoit des risques accrus pour le AAA britannique

Marché : S&P abaisse la perspective de la note AAA britannique à négativeMarché : S&P abaisse la perspective de la note AAA britannique à négative

LONDRES/NEW YORK (Reuters) - Standard & Poor's a annoncé jeudi avoir abaissé de "stable" à "négative" sa perspective sur la note AAA, la plus élevée possible, de la Grande-Bretagne, en évoquant notamment la perspective d'une hausse de l'endettement du pays jusqu'en 2015.

S&P était la dernière des trois grandes agences de notation à maintenir une perspective stable sur la note souveraine de la Grande-Bretagne.

Sa décision de l'abaisser intervient un peu plus d'une semaine après que le ministre des Finances britannique David Osborne a reconnu qu'il ne pourrait pas tenir sa promesse de faire baisser le niveau d'endettement du Royaume-Uni d'ici 2016 en raison de la dégradation des perspectives de croissance.

Standard & Poor's explique dans un communiqué qu'elle pourrait abaisser la note britannique d'ici deux ans "si les résultats budgétaires se détériorent au-delà de nos anticipations actuelles".

"Nous pensons que ceci pourrait arriver du fait d'une reprise économique reportée et déséquilibrée ou en raison d'une moindre volonté politique à consolider les finances publiques", ajoute S&P.

Pour sa part, le ministère des Finances a estimé que le communiqué de S&P constituait un soutien au plan de réduction des déficits du pays.

"Standard & Poor's reconnaît 'l'engagement fort du gouvernement à mettre en oeuvre son mandat budgétaire' et met spécifiquement en garde contre le ralentissement du 'rythme et de l'ampleur de la consolidation budgétaire'", a dit un porte-parole du ministère.

Le communiqué de S&P a été publié après la fermeture du marché obligataire britannique.

Alan Clarke, économiste chez Scotiabank, "la Grande-Bretagne n'a pas encore été dégradée mais cela sa rapproche. Le Royaume-Uni doit cesser de décevoir sur la croissance et les finances publiques."

David Milliken et Daniel Bases, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...