Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Soutenu par des espoirs pour la Grèce

Marché : Soutenu par des espoirs pour la Grèce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que Londres reste portes closes pour cause de Banking Day, les acheteurs dominent nettement sur les places du vieux continent, grâce notamment à un regain d'optimisme sur le dossier de la dette grecque.

Lisbonne grimpe ainsi de 1,9%, Francfort de 1,5%, Paris de 1,1%, Milan et Amsterdam gagnent 0,8%, Madrid 0,6%, Bruxelles 0,2% et Zurich 0,1%. A New York, le Dow Jones avance de 0,5% et le Nasdaq de 0,7%.

'Les actions peuvent se redresser sur fond de rumeurs selon la Grèce pourrait soumettre une nouvelle liste de réformes, de quoi réduire la probabilité d'un défaut', pointe Nour Al-Hammoury, stratégiste de marché en chef chez ADS Securities à Abu Dhabi.

'L'un des changements majeurs autour de ce dossier est le changement d'interlocuteur principal : le vice-ministre des Affaires étrangères Euclide Tsakalotos semble mieux convenir aux négociations que Yanis Varoufakis, le ministre des Finances', souligne Saxo Banque.

Autre élément appelant à l'optimisme, l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone se maintient en territoire positif à 52,0 en avril, un niveau très légèrement supérieur à sa dernière estimation flash (51,9).

De l'autre côté de l'Atlantique, les commandes à l'industrie ont augmenté de 2,4% aux Etats-Unis en mars, d'après le Département du Commerce, alors que le consensus des économistes n'anticipait qu'une hausse de 2,1%.

Ces données augurent donc plutôt bien d'une semaine chargée sur le front des statistiques, avec notamment les indices PMI des services en Europe, mercredi, puis les chiffres du chômage aux Etats-Unis, vendredi.

Les opérateurs devraient aussi braquer leurs regards vers les élections générales (législatives) au Royaume Uni, scrutin qui se tiendra jeudi prochain et dont les résultats s'annoncent particulièrement incertains.

Par ailleurs, de nombreux poids-lourds de la cote européenne doivent dévoiler leurs performances trimestrielles dans les jours à venir, comme les banques HSBC, UBS, ING et Société Générale, mais aussi Infineon, Adidas, Siemens et Adecco.

L'actualité du jour se montre toutefois particulièrement calme sur le front des valeurs, d'autant que de nombreux grands bureaux d'analystes - souvent basés à Londres - sont en congé en ce lundi de Banking Day.

A Paris, EDF (-1,1%) accuse l'une des plus forte baisses du CAC 40 alors que le tarif de l'électricité nucléaire vendue par l'électricien français n'augmentera pas au 1er juillet prochain, selon le quotidien économique Les Echos.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...