Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sears réduit ses pertes mais sa trésorerie inquiète

Marché : Sears réduit ses pertes mais sa trésorerie inquiète

Marché : Sears réduit ses pertes mais sa trésorerie inquièteMarché : Sears réduit ses pertes mais sa trésorerie inquiète

(Reuters) - Le distributeur américain Sears Holdings a annoncé jeudi avoir réduit ses pertes pendant le trimestre clé des fêtes de fin d'année, grâce entre autres à des mesures de réduction des coûts, mais ses ventes ont continué de baisser et sa trésorerie a diminué.

L'action du groupe perdait près de 8% en fin de matinée sur le Nasdaq.

Le propriétaire des enseignes Sears et Kmart a dit prévoir de retirer deux milliards de dollars d'ici juin de la scission annoncée des murs d'une partie de ses magasins au sein d'une nouvelle société foncière.

Mais cette perspective est occultée aux yeux des investisseurs par la situation financière délicate du groupe, dont la trésorerie a fondu de plus de moitié en un an pour tomber à 250 millions de dollars selon Brian Sozzi, responsable de Belus Capital Advisors.

Sears assure que ses liquidités disponibles atteignent au total 1,2 milliard de dollars et qu'il s'est assuré des ressources amplement suffisantes pour honorer ses obligations.

Les ventes des magasins du groupe ouverts depuis au moins un an ont baissé de 4,4% au quatrième trimestre de l'exercice fiscal, clos le 31 janvier, par rapport à la période correspondante un an plus tôt. La baisse a atteint 7% pour Sears contre 2% pour Kmart.

Au total, le chiffre d'affaires trimestriel du groupe a reculé de 23,5% à 8,10 milliards de dollars (7,22 milliards d'euros). Sur 2,5 milliards de dollars de baisse du CA, la réduction de la participation dans Sears Canada a représenté 1,1 milliard, la scission de Lands End 530 millions et la diminution du nombre de magasins 497 millions.

La perte nette a parallèlement été ramenée à 159 millions de dollars, soit 1,50 dollar par action, contre 358 millions (3,37 dollars/action) un an plus tôt.

Sears Holdings a souligné que son bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement hors retraites et autres coûts, à 125 millions de dollars sur le trimestre, était positif pour la première fois en deux ans.

En novembre, il a annoncé que les murs de 200 à 300 de ses magasins seraient scindés au sein d'une société financière.

(Nathan Layne et Shailaa Sharma, Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...