Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Séance calme avant des remous possibles

Marché : Séance calme avant des remous possibles

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs attendent sagement la parution des chiffres du chômage cet après-midi aux Etats-Unis.

Francfort gravite à l'équilibre, Londres et Zurich grappillent 0,1%, Madrid et Bruxelles 0,2%, Lisbonne grimpe de 0,4%, Milan avance de 0,5%, tandis qu'Amsterdam se replie de 0,1% et Paris de 0,3%.

'La séance devrait être calme dans l'attente du rapport sur l'emploi américain qui restera le point d'orgue de cette fin de semaine', souligne Saxo Banque.

Il paraîtra à 14h30. Le marché attend quelque 210.000 créations de postes et un taux de chômage en baisse à 6,6%.

'Ces statistiques étant moins affectées par les conditions météorologiques, des créations d'emplois solides confirmeraient un scénario de retour de la croissance américaine', indique Aurel BGC.

Le bureau d'études met par ailleurs en lumière le non-événement créé par le compte-rendu du FOMC. 'Mercredi soir, la banque centrale a décidé de réduire de 10 milliards de dollars ses achats mensuels d'obligations, à 45 milliards de dollars.'

Outre-Atlantique, seront également dévoilées cet après-midi à 16h00 les commandes à l'industrie pour le mois de mars, attendues en hausse de 1,3%.

Annoncée ce matin, la croissance du secteur manufacturier de l'Eurozone s'accélère en avril.Se redressant de 53 en mars à 53,4, l'indice désaisonnalisé PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone affiche un plus haut de trois mois et dépasse légèrement sa dernière estimation flash (53,3).Il signale ainsi une expansion du secteur pour le 10ème mois consécutif.

La reprise gagne du terrain en avril, l'indice PMI s'inscrivant au-dessus de la barre du 50 séparant l'expansion de la contraction dans tous les pays couverts par l'enquête pour la première fois depuis novembre 2007.

En outre, l'indice des acheteurs PMI Markit pour l'industrie manufacturière française se replie de 52,1 en mars à 51,2 en avril, traduisant donc un fléchissement du taux d'expansion du secteur, et ce pour le deuxième mois consécutif.

Sur le front des valeurs, la 'pharma' américaine Pfizer a décidé de relever les conditions l'OPA qu'elle veut lancer sur le groupe britannique Astra Zeneca (-0,8%).

Au 1er trimestre 2014, le résultat net de BASF (+0,4%) a progressé symboliquement de 23 millions d'euros à 1,5 milliard d'euros, soit 1,61 euro par action.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...