Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Sainsbury's relève sa prévision de ventes après les fêtes

Marché : Sainsbury's relève sa prévision de ventes après les fêtes

Marché : Sainsbury's relève sa prévision de ventes après les fêtesMarché : Sainsbury's relève sa prévision de ventes après les fêtes

LONDRES (Reuters) - Sainsbury's, deuxième chaîne de supermarchés en Grande-Bretagne, a fait état mercredi de ventes supérieures aux attentes au cours du trimestre de Noël, ce qui l'a amenée à relever ses prévisions pour le semestre concerné.

Les ventes hors carburants dans les magasins ouverts depuis plus d'un an se sont contractées de 0,4% sur les 15 semaines au 9 janvier, le troisième trimestre de son exercice fiscal.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un recul de 0,7% après un déclin de 1,1% au deuxième trimestre.

Jusqu'à présent, Sainsbury's a mieux résisté que ses trois principaux concurrents (Tesco, Asda, filiale de Wal-Mart, et Morrisons) à la concurrence des distributeurs à bas coûts Aldi et Lidl. Elle a néanmoins subi huit trimestres consécutifs de contraction de ses ventes en raison de la baisse des prix dans le secteur de la distribution en Grande-Bretagne, qu'elle a elle-même alimentée avec une politique de rabais.

Ses ventes totales, hors carburant, ont néanmoins progressé de 0,8% au cours de son troisième trimestre.

Sainsbury's dit avoir bénéficié d'un accroissement du nombre de transactions de sa clientèle et d'une progression des volumes de produits achetés. Les clients se sont aussi davantage tournés vers des produits plus haut de gamme.

"Nous avons bien commercé durant la période des fêtes dans un marché hautement concurrentiel", s'est félicité le directeur général, Mike Coupe.

Sainsbury's s'attend désormais à ce que ses ventes à périmètre comparable au deuxième semestre de son exercice 2015-2016 soient meilleures qu'au premier. Elle s'attendait précédemment à une performance identique.

Des données du secteur publiées mardi montrent que Sainsbury's a été le distributeur le plus performant lors de la période de Noël, en termes de ventes totales, parmi les quatre grands acteurs traditionnels du marché en Grande-Bretagne.

Le directeur financier du groupe, John Rogers, a par ailleurs souligné mercredi qu'un rachat de Home Retail, propriétaire des magasins Argos, n'était pas une opération indispensable et que Sainsbury's ne "surpaiera pas pour cette transaction".

Sainsbury's a annoncé la semaine dernière que Home Retail avait repoussé en novembre une approche dont elle n'a pas révélé le montant. D'après les médias britanniques, la chaîne a proposé environ 1,1 milliard de livres (1,47 milliard d'euros) mais certains actionnaires de Home Retail réclament 1,6 milliard, soit 200 pence par action, laquelle se traitait à 100 pence avant l'annonce de cette approche.

(James Davey, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...