Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Résultats en baisse pour Adidas, fronde des actionnaires

Marché : Résultats en baisse pour Adidas, fronde des actionnaires

Marché : Résultats en baisse pour Adidas, fronde des actionnairesMarché : Résultats en baisse pour Adidas, fronde des actionnaires

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - Adidas a publié mardi des résultats décevants au titre du premier trimestre en raison d'une chute des ventes de sa marque d'équipements pour le golf, TaylorMade, mais le groupe allemand compte renouer avec une croissance solide sur la période avril-juin.

Le deuxième équipementier sportif mondial derrière Nike a annoncé un bénéfice d'exploitation en baisse de près d'un tiers à 303 millions d'euros au premier trimestre, alors que les analystes attendaient en moyenne 318 millions d'euros.

Le groupe a imputé 80 millions d'euros de cette baisse à TaylorMade et 50 millions d'euros à des effets de change négatifs, en particulier à la faiblesse du rouble.

Son bénéfice net a également baissé d'un tiers, à 204 millions d'euros, et ses ventes ont reculé de 6%, à 3,533 milliards d'euros.

Le bénéfice net est nettement inférieur aux prévisions des analystes, qui attendaient en moyenne 217 millions d'euros. Le chiffre des ventes, lui, est très proche de celui de 3,6 milliards qui était anticipé.

Le président du directoire, Herbert Hainer, a déclaré que ces élements masquaient des performances solides sur les marchés émergents et dans le propre réseau de distribution d'Adidas, où les ventes à taux de change constants ont bondi de 22%, étayant la prévision d'une croissance de près de 10% en 2014.

"Tandis que nous devons toujours être très prudents avec les changes et leurs effets sur nos résultats financiers, le premier trimestre sera le point bas de notre performance. Je m'attends à un solide deuxième trimestre pour montrer la voie à suivre", a déclaré le patron d'Adidas lors d'une conférence téléphonique.

Ces déclarations pourraient ne pas suffire à calmer la fronde qui se prépare lors de la réunion annuelle des actionnaires, qui aura lieu jeudi. Certains reprochent à Herbert Hainer de ne pas avoir réussi à ralentir la progression de Nike, dont la part du marché mondial des articles de sport a atteint 15% en 2013 contre 10,8% pour Adidas, selon Euromonitor.

Le géant américain, qui défie désormais Adidas sur son marché national et le menace dans le football, a fait état d'un bénéfice meilleur que prévu pour son trimestre terminant le 28 février à la faveur d'un bond de 30% de son chiffre d'affaires en Europe de l'Ouest.

Ingo Speich, gérant chez Union Investment qui est le 10e plus important actionnaire d'Adidas avec 0,89% du capital, a déclaré qu'il ne comprenait pas pourquoi le conseil d'administration avait prolongé en mars le mandat de Herbert Hainer, en fonction depuis 2001, jusqu'en 2017.

L'action Adidas, qui a déjà cédé 17% cette année en raison de l'exposition du groupe aux devises des marchés émergents et à la Russie, était en baisse de 0,13% vers 12h21 GMT à la Bourse de Francfort, où le Dax abandonnait 0,67%.

PLUS DE TEMPS POUR LE PATRON D'ADIDAS ?

Le patron d'Adidas s'est déclaré surpris par les déclarations d'Ingo Speich dans la mesure où l'équipementier a affiché de bons résultats en 2013 mais a affirmé qu'il tenterait de reconquérir son soutien lors de l'AG de jeudi.

De son côté, Stefan-Günter Bauknecht, gérant chez Deutsche Asset & Wealth Management qui est le sixième plus gros actionnaire d'Adidas, s'est dit prêt à donner plus de temps à Herbert Heiner.

"Le creux pourrait avoir été atteint. Il est positif que les objectifs annuels n'aient pas été remis en cause aujourd'hui malgré la faiblesse des résultats trimestriels", a-t-il dit.

Adidas a fait état d'une hausse de 27% des ventes trimestrielles sur le marché du football, où se profile la Coupe du monde qui débutera mi-juin au Brésil. Il a ajouté que les ventes de maillots des équipes nationales et de ballons officiels avaient été bien supérieures à celles enregistrées à la même période quatre ans plus tôt, avant le Mondial en Afrique du Sud.

La confiance dans la croissance à venir se traduit par une hausse de 18% des stocks à taux de change constants.

Herbert Hainer a néanmoins déclaré qu'il n'était pas satisfait des résultats du groupe en Amérique du Nord, où les ventes à taux constants ont baissé de 20% sur les trois premiers mois. Il prévoit cependant une inversion de la tendance et une hausse des ventes sur l'année.

La moitié de ce recul est à mettre sur le compte de TaylorMade qui a modifié son modèle de gestion pour vendre davantage au dernier trimestre et qui est confronté à un ralentissement du marché du golf aux Etats-Unis.

La marque californienne, rachetée par Adidas en 1997, est numéro un mondial des équipements pour le golf et son chiffre d'affaires a atteint 1,3 milliard de dollars en 2013 - soit près de 9% du C.A. d'Adidas.

Adidas a par ailleurs déclaré qu'il étudiait l'opportunité de céder sa marque de chaussures Rockport, qui a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 6% à 289 millions en 2013 mais dont les ventes ont reculé au premier trimestre.

(Patrick Vignal et Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...