Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reste de marbre face au PIB américain

Marché : Reste de marbre face au PIB américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes s'apprêtent à clôturer cette semaine d'embellie sur une note de correction, ne tenant guère compte des chiffres du PIB américain qui recèlent pourtant un dynamisme plus fort que prévu de la consommation des ménages.

Lisbonne dévisse de 1,5% et Bruxelles de 1,3% devant Madrid (-0,8%), Amsterdam (-0,7%), Paris et Zurich (-0,6%), Londres (-0,4%), Milan et Francfort (-0,3%). De son côté, le Dow Jones gravite à son équilibre à Wall Street.

Le PIB américain a progressé à un rythme annualisé de 2,5% sur les trois premiers mois de l'année, marquant ainsi une accélération sensible (+0,4% au trimestre précédent), mais les économistes attendaient environ 3% sur le premier trimestre 2013.

Cette accélération traduit un rebond de la formation de stocks, mais aussi une accélération salutaire des dépenses de consommation des ménages, à +3,2% et même à +8,1% pour les biens de consommation durables.

Par ailleurs, le moral des ménages américains enregistre un recul moins important que prévu en avril, à en croire l'indice de l'Université du Michigan. Attendu en petite hausse à 73,5, il ressort finalement à 76,4, contre 72,3 en donnée préliminaire et 78,6 en mars.

Si les données américaines font peu réagir, les marchés s'inquiètent d'un article du Handelsblatt, selon lequel la Bundesbank serait disposée à remettre en cause la constitutionnalité du programme d'opérations monétaires sur titres (OMT) de la BCE.

Ces inquiétudes refont surface alors que 'l'Europe reste vulnérable', rappellent les analystes de Crédit Suisse. 'Sans la moindre impulsion de la demande intérieure, la situation reste tributaire de l'évolution économique mondiale'.

BASF se distingue en tête du DAX et progresse de 4% à 72,8 euros, entouré pour la publication de bénéfices meilleurs que prévu au titre du premier trimestre, grâce aux performances de ses divisions agrochimie et énergie.

BBVA cède 1,6% à 7,2 euros à la Bourse de Madrid, le bond de 72,6% du bénéfice net de la banque espagnole au premier trimestre s'expliquant par la cession d'actifs non stratégiques au Mexique et en Espagne.

A Paris, PPR (Kering) décroche de 5,8% à 168,1 euros, après avoir signé un chiffre d'affaires en croissance organique de 3% au premier trimestre, à 2,4 milliards, une performance inférieure aux attentes du marché.

Toujours sur le CAC40, la communauté financière accueille favorablement les chiffres de Vinci (+4% à 36,9 euros), mais délaisse ceux de Saint-Gobain (-0,6% à 30,4 euros) et de Total (-1,6% à 37,5 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...