Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Résiste aux données économiques

Marché : Résiste aux données économiques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Encouragés par la vigueur des indices américains mardi, les marchés européens résistent dans l'ensemble plutôt bien aux piètres chiffres des PIB parus dans la matinée sur le vieux continent.

Paris, Londres et Bruxelles cèdent 0,2% et Francfort 0,1%, mais Milan reste à l'équilibre, Lisbonne grappille 0,1%, Amsterdam prend 0,3%, Madrid et Zurich 0,6%. Par comparaison, Wall Street a gagné 0,8% la veille.

'David Tepper, gérant du hedge fund Appallosa Management, a annoncé un point de vue positif concernant l'évolution des marchés actions pour la bonne raison que l'économie s'améliore', met en avant Saxo Banque pour expliquer les records à Wall Street.

Au sujet de l'économie américaine, les investisseurs prendront connaissance de l'indice d'activité 'Empire State' de la Fed de New York et des prix producteurs, puis de la production industrielle au mois d'avril.

En attendant, le PIB a baissé de 0,2% dans la zone euro et de 0,1% dans l'UE au cours du premier trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent. Au cours du quatrième trimestre 2012, les taux de croissance avaient été respectivement de -0,6% et -0,5%.

Plus précisément, alors que l'économie française est entrée en récession avec une contraction de 0,2% du PIB, l'Allemagne y a échappé avec une croissance de 0,1%, toutefois inférieure au consensus qui était de 0,3%.

'Nous nous attendons néanmoins à ce que l'économie allemande regagne de l'allure au deuxième trimestre grâce à un effet de rattrapage, après les conditions hivernales et un effet calendaire qui ont pesé en début d'année', juge Natixis.

En tête du DAX à Francfort, l'action ThyssenKrupp prend 2,7% à 15,5 euros, le sidérurgiste ayant terminé son premier semestre 2012-13 sur une perte nette part du groupe sensiblement réduite et confirmé ses prévisions annuelles.

A l'opposé, Commerzbank plonge de 14% à huit euros, toujours minée par les conditions de l'augmentation de capital de la banque allemande, qui se traduit par une forte décote sur les actions nouvelles.

A Paris, Bouygues s'adjuge 1,3% à 21,6 euros mais Vivendi lâche 2,5% à 15,6 euros, à la suite de leurs résultats trimestriels respectifs marqués par les difficultés de leurs filiales de téléphonie mobile respectives.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...