Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Résiste à des trimestriels mal accueillis

Marché : Résiste à des trimestriels mal accueillis

tradingsat

(CercleFinance.com) - Malgré une vague de trimestriels souvent mal accueillis, les marchés européens évoluent pour la plupart dans le vert ce matin, aidés par un indice PMI de nature à inciter la BCE à une politique monétaire souple.

Madrid et Zurich cèdent 0,1% et Paris stagne, mais Milan et Bruxelles grappillent 0,1%, Amsterdam gagne 0,2%, Londres 0,3%, Francfort 0,4% et Lisbonne 0,7%. Par comparaison, Wall Street a perdu 0,3% mercredi.

Selon son estimation flash d'octobre, l'indice PMI composite Markit de l'activité globale dans l'Eurozone se replie en octobre, à 51,5, mais se maintient donc à un niveau supérieur au 50 du sans changement pour le quatrième mois consécutif.

'Le repli de l'indice PMI va rappeler aux responsables politiques qu'une reprise durable est loin d'être garantie', estime Markit, pour qui la réflexion de la BCE devrait donc plutôt s'orienter vers l'intensification éventuelle des mesures de soutien à l'économie.

A propos de la BCE, celle-ci a présenté les grandes lignes de son programme sur la qualité des actifs des banques européennes, programme qui prévoit notamment que les fonds propres des banques devront représenter 8% de leurs actifs.

'Si cela peut apparaître comme un élément négatif à court terme, il s'agit quand même d'un facteur susceptible de soutenir la confiance à plus long terme', juge Stan Shamu, stratège actions chez IG.

Côté valeurs, Crédit Suisse essuie la plus forte baisse du SMI, de 2,3% à 29,1 francs suisses, sanctionné pour la publication par l'établissement financier de bénéfices inférieurs aux attentes du marché sur le trimestre écoulé.

A l'inverse, l'action ABB prend la tête de l'indice de Zurich avec un gain de 3,4% à 22,7 francs, l'équipementier industriel ayant dévoilé des profits et des revenus supérieurs aux consensus des analystes.

Daimler grimpe de 3% à 60,1 euros, soit la meilleure performance du DAX de Francfort, après la publication de comptes trimestriels profitant à plein d'une croissance à deux chiffres de ses livraisons de véhicules.

En baisse de 0,2% à 28,9 euros, Unilever figure parmi les quelques valeurs en berne à Amsterdam, dans le sillage de revenus en retrait affichés par le groupe de biens de consommation courante.

A Stockholm, Ericsson décroche de 6,3% à 79 couronnes suédoises : l'équipementier télécoms a subi l'impact négatif des variations de changes, avec pour effet des résultats inférieurs au consensus.

Les publications se sont montrées particulièrement nombreuses à Paris, avec notamment à la clé des sanctions pour Gemalto (-4,5% à 81,4 euros), Essilor (-3,6% à 77,1 euros) et Pernod Ricard (-2,8% à 86,4 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...