Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reprise de l'euro face au dollar après Draghi

Marché : Reprise de l'euro face au dollar après Draghi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes vendredi midi, au lendemain d'un abaissement de ses taux par la BCE à leur nouveau plus bas historique, la monnaie unique européenne reprenait du terrain contre la plupart de ses contreparties. Ainsi, aux environs de 12 heures 40, l'euro regagnait 0,46% à 1,3122 dollar, mais aussi 0,58% à 128,74 yens, 0,31% à 0,8436 sterling et 0,16% à 1,2231 franc suisse.

Comme le consensus l'avait anticipé, la BCE a annoncé hier avoir abaissé son principal taux directeur de 0,75%, où il avait été abaissé le 11 juillet 2012, à 0,50% (à compter du 8 mai). La décision a été prise à un “'large consensus” des membres du conseil des gouverneurs.

Il s'agit du nouveau plus bas niveau historique de ce taux. Habituellement, l'abaissement des taux d'intérêt permet de stimuler l'activité économique, même si à des niveaux aussi bas leur efficacité semble déjà amoindrie.

Lors de la conférence de presse, le président de la BCE Mario Draghi a également indiqué que la fourniture de liquidités en grandes quantités serait maintenue 'aussi longtemps que nécessaire, et au minimum” jusqu'au 8 juillet 2014.

Après cette annonce, hier soir, l'euro avait terminé en baisse sensible de 0,92% à 1,3062 dollar.

Selon un cambiste nord-européen, 'la BCE a emprunté la voie de la détente, et c'est d'ailleurs le principal message de la réunion d'hier', indique l'intervenant, tout en regrettant qu'aucune annonce 'non orthodoxe' ne soit intervenue.

'En outre, Mario Draghi n'a pas exclu d'instaurer des taux négatifs sur les dépôts que les banques commerciales confient à la BCE', ajoute l'intervenant, 'mais nous ne nous attendons pas à ce qu'une décision aussi contraire à l'orthodoxie financière soit mise en place'.

Même son de cloche chez RTFX : “le chef de l'institution francfortoise, Mario Draghi, a déclaré que la BCE avait 'l'esprit ouvert' pour une éventuelle baisse du taux de dépôt en territoire négatif.”

“Cette réunion est importante en ce que la BCE a fait savoir qu'elle introduira de nouvelles mesures de détente en cas de nouvelle série de mauvais chiffres en Europe', analyse le cambiste nord-européen. A terme, il estime que ces perspectives devraient peser sur la valeur relative de l'euro.

Du côté des annonces macroéconomiques de la matinée, la Commission a indiqué qu'elle anticipait une stabilisation de l'activité économique dans l'Union europénne au premier semestre 2013, avant que la croissance redevienne 'progressivement positive' au second semestre de l'année.

Bruxelles prévoit désormais, pour 2013, une contraction du PIB de 0,1% dans l'ensemble de l'Union européenne et de 0,4% dans la zone euro. La Commission table sur une croissance de 0,4% cette année en Allemagne et un repli de l'activité de 0,1% en France, les deux plus grosses économies de la zone euro. La croissance devrait ensuite accélérer plus fortement sur le continent en 2014.

Cet après-midi, les cambistes guetteront “la statistique de statistiques” : le rapport sur l'emploi pour le mois d'avril, qui après un chiffre décevant de 88.000 créations de postes en mars, est attendu autour de 145.000.

“Les chiffres du mois dernier (mars) ont montré une baisse inquiétante des embauches aux États-Unis”, rappelle IG, soulignant qu'un deuxième chiffre décevant serait probablement lourd de conséquences sur les marchés.

Les investisseurs suivront également la publication de l'indice des services de l'Institute for Supply Management (ISM), ainsi que les commandes à l'industrie.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...