Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Reprend son souffle après un jeudi euphorique

Marché : Reprend son souffle après un jeudi euphorique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au lendemain de la vague d'euphorie suscitée la veille par le discours de Mario Draghi, les indices actions européens préfèrent se maintenir non loin de leurs équilibres, dans l'attente du rapport américain sur l'emploi.

Madrid perd 0,6%, Milan et Lisbonne 0,4%, mais Francfort et Paris ne cèdent que 0,1%, tandis que Londres, Amsterdam, Bruxelles et Zurich avancent de 0,2% chacune. Pour mémoire, Wall Street est restée fermée la veille pour cause de fête nationale.

Les Bourses européennes manifestent leur besoin de souffler après leur envolée de jeudi, propulsée par l'intention de la BCE - affirmée à l'unanimité - de 'maintenir les taux directeurs à leur niveau actuel ou plus bas pour une période prolongée'.

'La BCE a opéré un changement radical dans sa politique de communication', estime Bruno Cavalier, chef économiste d'Oddo Securities, pour qui 'on doit espérer que la banque centrale ne s'arrêtera pas en si bon chemin'.

'Après le jour férié de la veille aux Etats-Unis, les marchés seront dans l'attente du taux de chômage américain, attendu en baisse à 7,5% contre 7,6% précédemment', souligne-t-on chez Saxo Banque. Le nombre de créations de postes non agricoles est attendu autour de 160.000.

'Un chiffre au-dessus du consensus renforcerait l'hypothèse d'un resserrement des rachats d'actifs de la Réserve Fédérale dès le mois de septembre et générerait un regain d'aversion au risque', prévient à ce sujet un trader.

De ce côté de l'Atlantique, les investisseurs ont pris connaissance du déficit commercial français, qui s'est creusé à six milliards d'euros en juin, et attendent encore les commandes à l'industrie allemande au titre du mois de mai.

Lanterne rouge du SBF120 à Paris, l'action Saft dégringole de 9,6% à 17,5 euros, lourdement sanctionnée pour un avertissement lancé, par le fabricant de batteries, sur ses revenus et résultats attendus pour l'année en cours.

Unilever (+0,1% à 31,1 euros à Amsterdam) a annoncé qu'à l'issue d'une offre visant à augmenter sa participation dans sa filiale indienne de 14,8%, il versera pour cette opération l'équivalent de 2,45 milliards d'euros.

Ryanair cède 0,8% à 7,4 euros, alors que HSBC relève sa cible de 6,25 à 6,50 euros, mais maintient sa recommandation 'sous-pondérer', estimant que le titre irlandais se traite avec une prime substantielle par rapport à son pair britannique easyJet.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...