Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Recul du moral économique pour le 6e mois d'affilée en Allemagne

Marché : Recul du moral économique pour le 6e mois d'affilée en Allemagne

Marché : Baisse inattendue du sentiment économique en Allemagne en juinMarché : Baisse inattendue du sentiment économique en Allemagne en juin

par Michelle Martin et Harro Ten Wolde

BERLIN/FRANCFORT Reuters) - Le moral des investisseurs et des analystes financiers en Allemagne a subi en juin une nouvelle baisse inattendue qui l'a ramené à son plus bas niveau depuis un an et demi environ, montre mardi l'enquête mensuelle de l'institut ZEW, signe que la croissance de la première économie d'Europe pourrait avoir ralenti au deuxième trimestre.

L'institut de Mannheim note cependant que les mesures d'assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) annoncées le 5 juin semblent modérer les inquiétudes sur la solidité de la reprise, en Allemagne comme dans l'ensemble de la zone euro.

L'indice ZEW du sentiment économique est revenu à 29,8 en juin après 33,1 en mai, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 35,0.

"La baisse récente de cet indice, conjuguée au ton plus modéré des enquêtes récentes auprès des entreprises, suggère que la reprise allemande pourrait ne pas accélérer beaucoup à partir de maintenant", a commenté Jennifer McKeown, économiste senior de Capital Economics.

Elle note néanmoins que l'indice ZEW reste au-dessus de sa moyenne de long terme.

L'économie allemande a crû de 0,8% au premier trimestre, sa meilleure performance d'un trimestre sur l'autre en trois ans, la douceur inhabituelle de l'hiver ayant avancé le rebond de l'activité généralement observé au printemps.

Des indicateurs récents ont montré que les exportations, les commandes à l'industrie et la production industrielle continuaient de croître mais la dernière enquête Ifo sur le moral des chefs d'entreprise a traduit une dégradation.

IMPACT POSITIF DE LA BCE

La Bundesbank, la banque centrale allemande, prévoit un ralentissement de la croissance au deuxième trimestre avant une nouvelle accélération au troisième, sans pour autant que l'expansion du PIB retrouve son rythme moyen du premier semestre.

Une opinion que partage le président du ZEW, Clemens Fuest.

"Nous avons eu un bon premier trimestre en 2014 en raison de conditions météo favorables, mais les indications que nous avons sont que le deuxième trimestre sera plus faible", a-t-il dit.

La composante de l'indice ZEW mesurant les conditions actuelles a augmenté plus que prévu en juin, à 67,7 contre 62,1 en mai, atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2011, alors que le consensus était à 62,6.

Les inquiétudes suscitées par la crise ukrainienne et par les tensions en Irak n'ont pas eu d'influence sur les résultats de l'enquête, a précisé le ZEW, ajoutant que les récentes mesures prises par la BCE avaient soutenu l'indice.

"Ce que nous observons, c'est que les anticipations économiques à la fois pour l'Allemagne et pour la zone euro étaient meilleurs après les annonces (de la BCE) qu'avant", a dit Freider Mokinski, économiste de l'institut.

L'enquête de juin a été réalisée auprès de 234 analystes et investisseurs entre le 2 et le 16 juin. Environ 180 réponses ont été recueillies le 5 juin, jour de la réunion de la BCE, ou après.

(Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...