Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Recul des importations chinoises en mai, exportations atones

Marché : Recul des importations chinoises en mai, exportations atones

Marché : Recul des importations chinoises en mai, exportations atonesMarché : Recul des importations chinoises en mai, exportations atones

par Xiaoyi Shao et Jonathan Standing

PEKIN (Reuters) - Les exportations chinoises ont enregistré leur croissance la plus faible depuis près d'un an au mois de mai, tandis que les importations accusaient un recul inattendu, selon les chiffres publiés samedi par le gouvernement qui font craindre un nouveau ralentissement de la croissance au deuxième trimestre.

Les exportations ont augmenté de 1% en mai sur un an, soit leur rythme de progression le plus faible depuis juillet 2012. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un gain de 7,3%. Quant aux importations, elles ont reculé de 0,3% alors que le marché attendait une hausse de 6%.

"Les chiffres du commerce sont le reflet de la mollesse de la demande intérieure et extérieure, signe d'une reprise plus lente que prévu au deuxième trimestre", commente Shen Lan, économiste chez Standard Chartered à Shanghai.

L'excédent commercial s'est établi à 20,4 milliards de dollars sur le mois. Le marché attendait 19,3 milliards de dollars.

Les exportations vers les Etats-Unis, première destination pour les produits chinois, ont reculé de 1,6% en mai. Il s'agit de leur troisième mois de recul.

Les ventes aux pays de l'Union européenne, deuxième destination commerciale pour les produits chinois, ont chuté de 9,7%. Il s'agit là aussi du troisième mois de baisse.

L'atonie des exportations s'explique aussi en partie par la décision du gouvernement de mettre fin à certaines activités spéculatives qui avaient pour effet de gonfler artificiellement les chiffres depuis le début de l'année.

LE PREMIER MINISTRE CONFIANT

Signe toutefois d'une bonne résistance de la demande chinoise, les importations des principales matières premières ont augmenté en mai par rapport à avril, en raison d'une baisse des prix sur les marchés mondiaux, selon d'autres chiffres donnés par les douanes.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, s'est montré confiant. Il a déclaré à la télévision que la croissance était "dans une zone relativement élevée et acceptable" et que la situation de l'emploi était stable.

Les chiffres de la production industrielle et des ventes au détail pour le mois de mai, qui seront publiés dimanche, confirmeront ou non le ralentissement attendu.

Les économistes interrogés par Reuters anticipent une production industrielle en hausse de 9,3%, comme en avril. La croissance des investissements industriels, l'un des deux moteurs de la croissance chinoise l'an dernier, est attendue à 20,5% pour la période janvier-mai.

Ce qui équivaudrait à une progression de 20,2% de l'investissement en mai sur un an, selon les calculs de Reuters, soit le niveau le plus faible depuis au moins trois mois.

La croissance des ventes de détail est attendue à 12,9% pour mai, après la hausse de 12,8% du mois d'avril. L'an dernier, la hausse moyenne était de 14,2%.

Le mois dernier, le FMI et l'OCDE ont réduit leur prévision pour la croissance chinoise en 2013 à environ 7,8%, ce qui équivaudrait à la croissance de 2012, quand la hausse du produit intérieur brut (PIB) chinois avait été la plus faible depuis 1999.

Les dirigeants chinois ne devraient toutefois pas annoncer de mesures de relance avant que la croissance chinoise ne soit tombée à 7%, a-t-on laissé entendre à Reuters cette semaine.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...