Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Recul annuel de -1,2% sur le Dow Jones

Marché : Recul annuel de -1,2% sur le Dow Jones

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'année 2015 s'est achevée sur une ultime déception... et surtout une occasion perdue de ramener le Dow Jones dans le vert sur l'année écoulée : il aurait pu gagner +1,2% jeudi, il en en perdu -1,02%, soit un recul de -1,2% annuel.

Le S&P-500 a tout gâché lui aussi : il grappillait encore +0,23% mercredi soir mais il en a reperdu -0,94% (soit -0,7% sur l'année écoulée, et -0,8% sur les 4 dernières séances).

Le Nasdaq Composite s'en sort mieux (+5,7%) mais il a chuté de -1,16% jeudi (et de -0,8% hebdo), dans le sillage d'Apple (-1,9%) et d'Alphabet (Google (-1,55%).

Pas de rallye de fin d'année en 2015 puisque sur le mois de décembre le S&P-500, le Dow et le Nasdaq lâchent respectivement -1,8%, -1,7% et -2%.

La seule consolation pour cette fin 2015, c'est la nette détente du VIX -l'indice du stress- qui est repassé sous 18,5 jeudi (-5,3% jeudi), ce qui est assez inespéré vu la désillusion des séances de mercredi et jeudi.

Les optimistes souligneront qu'en faisant abstraction du mois de décembre, le bilan du quatrième trimestre reste très positif avec +6,4% pour le S&P, + 7% pour le 'Dow' et +8,4% pour le Nasdaq.

S'agissant du Nasdaq-100, c'est encore plus spectaculaire avec +9,5% sur le 'T4', celui qui fait la différence puisque le performance annuelle s'établit à +8,6%.

La performance brute du Nasdaq masque en réalité de fortes disparités et surtout la quasi stagnation ou le repli de la majorité de ses composantes: le gain annuel résulte en fait des +53% engrangés par Alphabet (ex-Google), des +118% d'Amazon et de +134% stratosphériques de Netflix.

La contreperformance du 'S&P' s'explique symétriquement par la chute de -23,5% en 2015 du secteur 'énergie' (Chesapeake s'effondre de -77% sur l'année, Peabody de -92%, le conglomérat minier Freeport Mc Moran de -71%).

Le secteur 'matériaux de base' n'est pas en reste avec -10% et les mines d'or ont également dégringolé a l'image de Barrick Gold (-33% en 2015, -80% en 36 mois), Goldcorp (-38% et -70% en 36 mois).

Seule exception à la règle, Agnico Eagle Mines n'a cédé que -2,6% en 2015... dont -2% la semaine du 31 (elle était stable sur l'année il y a 1 semaine).

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...