Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rechute après les chiffres de l'emploi américain

Marché : Rechute après les chiffres de l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien orientées à l'approche des chiffres mensuels de l'emploi américain, les places européennes se sont retournées à la baisse, suivant le déroulement de la séance d'hier, après la vive déception causée par ces données.

Vers 16h30, alors que Wall Street est logiquement en net recul, le CAC 40 abandonne 0,3%, le Dax 0,5%, tout comme le SMI (Zürich), et l'Ibex 35 (Madrid) se replie de 0,7%. Le Footsie 100 et le Footsie MIB (Milan), eux, résistent, grappillant respectivement 0,1 et 0,2%, alors que l'AEX (Amsterdam) est stable.

Si le taux de chômage est resté stable à 5,1%, Le Département du Travail n'a dénombré que 142.000 créations de postes non agricoles aux Etats-Unis le mois dernier, très loin des 200.000 anticipées par les économistes et après 136.000 en août (chiffre révisé de 173.000).

Si cet indicateur tend à fragiliser la thèse d'une normalisation de la politique monétaire de la Fed via un relèvement de ses taux directeurs à brève échéance, il ravive aussi les craintes quant à l'économie mondiale, alors que la Chine donne déjà des signes peu contestables de ralentissement.

Autre déception et motif d'inquiétude des investisseurs, les commandes à l'industrie ont quant à elles diminué de 1,7% aux Etats-Unis en séquentiel en août, contre - 1,2% attendu et après une progression de 0,2% le mois précédent (chiffre révisé de +0,4%).

Principal indicateur du jour sur le Vieux Continent, les prix à la production industrielle (PPI) ont pour leur part diminué de 0,8% dans la zone euro en séquentiel en août, selon les estimations d'Eurostat.

S'agissant des valeurs, Volkswagen (-4,9%) accuse une nouvelle fois l'une des plus fortes baisses du Dax. Dans l'oeil du cyclone depuis la révélation d'une tricherie à la pollution aux Etats-Unis qui concernerait au total près de 11 millions de véhicules équipés d'un logiciel espion, le constructeur allemand inquiète les analystes de Credit Suisse.

Le broker helvète évalue le coût total du 'skandal' entre 23 et 78 milliards d'euros et redoute une levée de fonds. Ramené à 169 euros le 24 août, l'objectif de cours est désormais sabré à... 82 euros.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...