Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rassuré par Ben Bernanke et l'immobilier

Marché : Rassuré par Ben Bernanke et l'immobilier

tradingsat

(CercleFinance.com) - Un discours de Ben Bernanke sans mauvaise surprise pour les investisseurs, combiné à des signes de dégradation du secteur immobilier outre Atlantique, rassurent les marchés quant au maintien d'une politique monétaire généreuse de la Fed.

Milan grimpe de 1,1%, devant Francfort et Lisbonne (+0,7%), Amsterdam (+0,6%), Paris et Bruxelles (+0,5%), Londres (+0,4%) et Madrid (+0,2%), tandis que Zurich cède 0,1%. A New York, le Dow Jones gagne 0,2% et le Nasdaq 0,4%.

Devant des parlementaires, Ben Bernanke a expliqué que l'évolution des rachats d'actifs de la Fed ne répond pas à un schéma 'prédéterminé', et qu'un taux de chômage sous les 6,5% ne serait pas forcément considéré comme suffisant pour un relèvement des taux directeurs.

'Dans son discours, le président du Fed n'apporte aucun élément nouveau par rapport à la dernière conférence de presse. Tout justifie clairement une politique monétaire encore accommodante dans les prochains trimestres', commente-t-on chez Aurel BGC.

Les dernières données économiques sont d'ailleurs de nature à inciter la réserve fédérale à la prudence : les mises en chantier de logement ont chuté de 9,9% aux Etats-Unis au mois de juin, pour s'établir à 836.000 en rythme annualisé, contre un consensus à 950.000.

De ce côté de l'Atlantique, l'ONS a recensé 1,48 million d'inscrits aux allocations chômage au Royaume-Uni à la fin du mois de juin, soit 21.200 de moins qu'en mai, ce qui représente un taux en repli de 0,1 point à 4,4% de la population active.

A Amsterdam, l'action ASML progresse de 2,4% à 68,1 euros dans le sillage de prévisions annuelles optimistes, alors qu'Unilever perd 0,5% à 31,3 euros, affectée par une note de Crédit Suisse qui dégrade son opinion de 'neutre' à 'sous-performance'.

Sur le SMI, l'action SGS recule de 0,1% à 2.130 francs suisses, pénalisée par de résultats en léger retrait des attentes du consensus, tandis que Novartis perd 0,9% à 68,5 francs à la suite d'une publication contrastée.

Sur le CAC40 parisien, L'Oréal cède 0,4% à 128 euros après un ralentissement de sa croissance organique à +5,2% au deuxième trimestre, et Accor grappille 0,2% à 27,5 euros, à la suite d'un chiffre d'affaires en ligne avec les attentes.

A Londres, BHP Billiton s'adjuge 3% à 1890 pence, le groupe minier ayant encore une fois extrait une quantité record de minerai de fer au cours du dernier trimestre, et Thomas Cook progresse de 3,4% à 147 pence, aidé par un relèvement chez UBS de 'neutre' à 'achat'.

En hausse de 1,2% à 312 pence, Barclays ne souffre guère de la sanction de 487,9 millions de dollars imposée par un régulateur, en raison d'une manipulation des marchés de produits électriques de l'Ouest américain entre 2006 et 2008.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...