Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Prudent avant une semaine courte, mais chargée

Marché : Prudent avant une semaine courte, mais chargée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens commencent en retrait cette semaine qui sera écourtée par le week-end de Pâques : outre l'inquiétude au sujet des tensions en Ukraine, la prudence domine avant une vague de données économiques et de résultats d'entreprises.

Lisbonne abandonne ainsi 2%, loin devant Madrid (-1,5%) et Bruxelles (-1%), tandis que Paris lâche 0,8%, Milan, Zurich et Amsterdam 0,6%, Londres et Francfort 0,5%. Wall Street a perdu 0,9% vendredi et Tokyo, 0,4% ce matin.

'De multiples raisons semblent expliquer la volatilité actuelle des marchés actions', estime un analyste de Valutrades, qui cite notamment des valorisations gonflées et les pressions géopolitiques avec la crise russo-ukrainienne.

Le professionnel pointe aussi une prudence avant une vague de données chinoises plus tard cette semaine qui 'devrait refléter une faiblesse de l'économie et pointer une croissance inférieure au taux de 7,5% prévu initialement'.

La semaine s'annonce riche aussi sur le plan des données économiques américaines : sont attendues les ventes de détail, puis l'inflation, les indices 'Empire State' et 'Philly Fed', et les chiffres de la construction immobilière et de la production industrielle.

Surtout, les investisseurs se préparent à une nouvelle vague de trimestriels, avec des groupes américains de la trempe d'Intel, Coca-Cola, Google, General Electric et Goldman Sachs. En Europe, figurent des noms comme Roche, Crédit Suisse, Danone, SAP ou Accor.

A Paris, Peugeot perd 3% à 13,3 euros, alors que Carlos Tavares, le président du directoire du constructeur automobile, a présenté les grandes lignes de 'Back in the Race', sa feuille de route à horizon 2018 pour le redressement du groupe.

STMicroelectronics lâche aussi 3% à Paris et à Milan, à 6,2 euros, UBS étant repassé à 'vente' sur la valeur. Dans une note consacrée au secteur européen de la technologie, le courtier étaye sa dégradation par des questions de valorisation.

ThyssenKrupp recule de 0,7% à 19,5 euros à Francfort, alors que le groupe industriel a signé un protocole d'accord avec Saab en vue d'une cession de ses chantiers navals suédois installés à Malmö, Karlskrona et Muskö.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...