Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Préoccupé par la politique monétaire

Marché : Préoccupé par la politique monétaire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé, toujours préoccupées avant tout par les questions de politique monétaire en cette trêve du mois d'août, qui voit l'actualité des sociétés cotées se tarir par rapport à fin juillet.

Milan gagne 0,8%, Madrid 0,5% et Lisbonne 0,3%, Paris et Bruxelles grappillent moins de 0,1%, tandis que Zurich cède 0,3%, Francfort et Amsterdam perdent 0,5% et Londres 1,1%. Wall Street recule quant à elle de 0,5%.

Pour mémoire, Charles Evans (Fed de Chicago) et de Dennis Lockhart (Atlanta) ont tous les deux confirmé, dans des interventions séparées mardi, une réduction prochaine des achats obligataires (QE) de la Réserve Fédérale.

Pourtant considéré comme une 'colombe' au sein du FOMC, Charles Evans a donc réaffirmé la feuille de route de Ben Bernanke, qui prévoit de mettre fin intégralement au QE d'ici le milieu de l'année prochaine.

IG notait toutefois ce matin que Dennis Lockhart a 'appelé à une conférence de presse supplémentaire après la réunion du FOMC d'octobre prochain, laissant penser que la réduction des rachats d'actifs pourrait commencer à ce moment-là'.

Toujours à propos de politique monétaire, la Banque d'Angleterre a indiqué vouloir maintenir son principal taux directeur à son plus bas historique de 0,50%, au moins jusqu'à ce que le taux de chômage redescende à 7% de la population active.

Sur le front des statistiques, les marchés ont pris connaissance d'une réduction du déficit commercial de la France à 4,4 milliards d'euros et d'un rebond de 2,4% de la production industrielle allemande en juin.

Côté valeurs, Beiersdorf dévisse de 3,6% à 68 euros à Francfort, à la suite de la publication par le fabricant de cosmétiques - qui exploite en particulier la marque Nivea - de résultats inférieurs aux attentes pour son premier semestre.

A Amsterdam, ING grimpe de 5,1% à près de 8,3 euros, le bancassureur ayant terminé son premier semestre sur un bénéfice net en hausse de 28%, en dépit de l'impact de cessions et de dépréciations au second semestre.

DSM gagne 0,3% à 56,2 euros et résiste donc à la baisse de l'AEX, grâce à Crédit Suisse qui a relevé son opinion de 'sous-performance' à 'neutre' et son objectif de cours de 45 à 54 euros, au lendemain des résultats du chimiste de spécialité.

Parmi les valeurs en tête à Paris, GDF Suez s'adjuge 3% à 17,2 euros, à la faveur d'un relèvement de recommandation chez Deutsche Bank de 'neutre' à 'achat' avec un objectif de cours rehaussé de 18 à 20 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...