Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pour TUI, l'impact du Brexit sera surtout lié aux changes

Marché : Pour TUI, l'impact du Brexit sera surtout lié aux changes

Marché : Pour TUI, l'impact du Brexit sera surtout lié aux changesMarché : Pour TUI, l'impact du Brexit sera surtout lié aux changes

BERLIN (Reuters) - Le groupe européen de tourisme TUI, qui réalise environ un tiers de son chiffre d'affaires en Grande-Bretagne, s'attend à voir ses bénéfices amputés par la chute de la livre sterling après le vote britannique favorable à une sortie de l'Union européenne, mais il ne prévoit pas de changement des tendances de fond du marché.

Son directeur financier, Horst Baier, a déclaré au journal allemand Börsen Zeitung que le groupe s'était couvert contre la volatilité des changes et l'évolution des prix pétroliers pour l'exercice 2016-2017.

"Il n'y a pas de véritable risque pour les résultats lié à la décision (des électeurs britanniques) pour l'exercice fiscal en cours. Cependant, avec l'effet sur la conversion des livres en euros, nous subirons un impact au niveau du compte de résultats", a-t-il dit.

Il a ajouté qu'une dépréciation durable de la livre amputerait le pouvoir d'achat des Britanniques et rendrait plus chers les voyages à l'étranger sans pour autant remettre en cause le goût des vacanciers britanniques pour les voyages.

"Même si la Grande-Bretagne est un marché important pour nous, nous sommes une entreprise présente à l'échelle mondiale. Et les perspectives de croissance du marché mondial du tourisme sont très favorables. Donc nous sommes confiants dans notre capacité à limiter l'impact", a-t-il poursuivi.

Le mois dernier, TUI avait déclaré que ses réservations pour la saison estivale étaient en hausse de 1% par rapport à l'an dernier et que la demande de séjours de vacances était soutenue.

Horst Baier a réaffirmé que le Brexit ne remettrait pas en cause la cotation à la Bourse de Londres de TUI, créé en 2014 par la fusion de TUI Travel, alors coté sur le marché londonien, et de TUI AG, qui était contrôlé par des capitaux allemands.

(Emma Thomasson; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...