Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pierre Moscovici voit le déficit français sous les 3% en 2017

Marché : Pierre Moscovici voit le déficit français sous les 3% en 2017

Marché : Pierre Moscovici voit le déficit français sous les 3% en 2017Marché : Pierre Moscovici voit le déficit français sous les 3% en 2017

PARIS (Reuters) - Le déficit budgétaire de la France devrait repasser sous la barre des 3% du PIB l'an prochain et le chômage y enregistrer une légère baisse dès cette année, prévoit le commissaire européen aux Affaires économiques et financières.

Pierre Moscovici, qui doit présenter mardi les prévisions économiques de la Commission, a ainsi abondé dans le sens du "ça va mieux" lancé par François Hollande pour l'économie.

"Bien sûr, tout ne va pas bien pour tout le monde, mais objectivement, si l’on regarde la situation économique du pays, oui, ça va mieux", dit-il dans une interview à paraître mardi dans les quotidiens régionaux du groupe Ebra (Est).

"Le déficit budgétaire de la France devrait pouvoir passer en dessous de 3% en 2017, comme nos règles le prévoient. Et l’on devrait observer dès cette année une décrue du chômage qui pourrait atteindre -0,2%", ajoute-t-il.

"Cette amélioration, qui doit être confortée, reste conditionnée à deux facteurs : une politique budgétaire sérieuse, et la poursuite des réformes", poursuit Pierre Moscovici, en soulignant que la France a "impérativement besoin d’une réforme du marché du travail, indispensable pour faire reculer le chômage à moyen terme".

La réforme du Code du travail, vivement contestée, entame son parcours parlementaire à l'Assemblée nationale mardi.

La reprise est présente aussi pour l'Europe et la zone euro, ajoute Pierre Moscovici, "avec une croissance bien installée sur un rythme compris entre 1,6 et 2%".

Cette croissance est notamment poussée par l'arrivée de réfugiés. Les dépenses publiques en leur faveur représentent sur deux ans un impact sur la croissance de 0,2 à 0,3 point sur deux ans, "voire 0,4 à 0,5 point dans les principaux pays d’accueil, comme l’Allemagne", ajoute le commissaire.

(Yves Clarisse)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...