Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Peu de réaction au niveau de l'obligataire

Marché : Peu de réaction au niveau de l'obligataire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les rendements obligataires évoluent en ordre dispersé aujourd'hui en Europe, les investisseurs réagissant peu à la publication d'indicateurs PMI sans éclat.

L'écart de rendement entre le taux de l'emprunt d'Etat à 10 ans français et son équivalent allemand a tout de même tendance à se réduire, alors que Paris s'est vu accorder par Bruxelles un délai de deux ans pour ramener son déficit public sous le seuil fatidique des 3% du PIB.

En début d'après-midi, le rendement de l'emprunt français à 10 ans sur le marché secondaire revient à 1,81%, tandis que le taux du Bund à 10 ans remonte au même moment à 1,24%.

Les rendements obligataires s'étaient tendus vendredi sur fond de retour de l'appétit pour le risque, suite à la parution des bons chiffres de l'emploi américain.

Aujourd'hui, les coûts d'emprunt des pays dits 'périphériques' semblent de nouveau hésiter, alors que la nécessité de poursuivre les politiques d'austérité fait de plus en plus débat au sein du continent.

Le dix ans espagnol recule de deux points de base à 4,02% et son homologue italien remonte de deux points de base à 3,84%.

'Le fait que les déficits publics deviennent moins prévisibles rend un pays comme l'Espagne plus vulnérable, selon nous, à d'éventuelles dégradations de la part des agences de notation', avertissent les stratèges de Citi.

Malgré cela, les gestionnaires d'ING IM ont récemment déclaré ne plus sous-pondérer les obligations souveraines émises par les pays 'périphériques' de la zone euro.

'Une dynamique tout à fait remarquable et des indicateurs de flux favorables sont venus soutenir leur cote récemment', rappelle le géant d'actifs néerlandais.

ING IM se dit également rassuré par la formation d'une large coalition politique en Italie, autour du nouveau président du conseil Enrico Letta, ce qui réduit selon lui le risque politique à court terme.

Aux Etats-Unis, sur le marché obligataire, le rendement du 10 ans reste inchangé à 1,74% avant l'émission de titres programmée par le Trésor pour la journée de demain.

Lors d'une interview sur CNBC, le milliardaire américain Warren Buffett - très écouté au sein de la communauté financière - a estimé ce matin que les obligations constituaient un 'terrible investissement à l'heure actuelle'.

Cela ne profitait pas réellement à Wall Street, qui reculait de 0,1% au bout d'une heure de transactions.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...