Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Peu de nouvelles, calme plat pour l'euro/dollar

Marché : Peu de nouvelles, calme plat pour l'euro/dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur les marchés de changes, les mouvements des grandes parités étaient peu marqués. Ainsi, l'euro se reprend avec mesure de 0,10% contre le billet vert américain à 1,3872 dollar, quand il se tasse modestement de 0,07% contre le yen à 142,60.

Si le devise de l'union monétaire européenne gagne 0,23% face au sterling à 0,8360, elle piétine face au franc suisse (- 0,08% à 1,2160).

'Les publications macroéconomiques seront plutôt rares aujourd'hui, rien n'étant attendu des Etats-Unis', relevaient ce matin les cambistes de Société Générale. Dans ce contexte, les anticipations des cambistes restent les mêmes : les déceptions statistiques américaines du début de l'année sont majoritairement attribuées à la rudesse exceptionnelle de l'hiver en Amérique du Nord. Les derniers chiffres semblent d'ailleurs s'améliorer et lors du son prochain comité de politique monétaire, les 18 et 19 mars prochain, la Fed réduira probablement de nouveau le montant mensuel de ses rachats d'actifs obligataires. De ce fait, la banque centrale américaine amoindrira la dégradation de son bilan en réduisant le rythme de son expansion.

Cependant en Europe, la BCE n'a guère amendé sa politique monétaire qui, relativement à celle de la Fed, est restrictive. De ce fait, et alors que les banques commerciales terminent de rembourser les prêts consentis dans le cadre du LTRO, le bilan de la banque centrale basée à Francfort se contracte toujours, ce qui tend à soutenir la valeur relative de l'euro face au dollar.

Par ailleurs, la crise des émergents ne donne pas de signes d'améliorations qui pourraient relancer l'appétit pour les devises correspondantes, bien au contraire. Grand noms des pays à forte croissance, la Chine envoie des signaux jugés inquiétants, qu'il s'agisse de son économie domestique, de son système bancaire ou de son commerce extérieur. La perspective de voir la croissance du pays se maintenir vers 7% paraît remise en cause.

'Beaucoup d'éléments qui semblaient bénéficier à ce pays semblent aujourd'hui se défaire sous nos yeux', s'inquiètent les stratèges d'IG.

L'appétit des investisseurs pour les monnaies émergentes n'est pas renforcé par la crise géopolitique entre l'Ukraine et la Russie. “Les tensions en Crimée sont également source de préoccupation alors que l'économie russe semble également être mise sous pression', indique ainsi courtier de RTFX.

Selon les analystes de Saxo Banque, “la fin de semaine sera davantage chargée en termes de publications susceptibles de faire évoluer le cours de l'euro/dollar”, comme les inscriptions hebdomadaires au chômage américaines et le rapport mensuel de la BCE attendus demain.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...