Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Période de stagnation à Wall Street après l'emploi

Marché : Période de stagnation à Wall Street après l'emploi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street avait connu une incroyable période stagnation jeudi (0,2% de variation durant les 5 dernières heures de la séance) mais changement d'ambiance ce vendredi avec 1,5% d'écart en l'espace de quelques minutes en début de séance, puis de nouveau 1,5% d'écart au cours des 2 heures suivantes... pour finalement n'aller nulle part à la clôture (score absolument nul pour le S&P500, +0,03% pour le Nasdaq, +0,08% pour le Russel-2000... mais -0,1% pour Dow Jones).

C'est à croire que le marché US est gouverné par des stratégies liées à la volatilité (sa mise sous contrôle ou son exacerbation, à tour de rôle et sans logique évidente) et non pas la conjoncture ou l'actualité géopolitique... comme le désaccord de plus en plus radical entre la Russie et les USA sur la question syrienne (ce qui fait flamber le baril sur toutes les places mondiales).

Mais deux heures après les déclarations de Wladimir Poutine, Wall Street est repassé de -1% à +0,5%... à la stupéfaction générale.

Comment expliquer un tel enthousiasme ? Les chiffres de l'emploi publiés à 14H30 étaient pourtant mauvais ?

C'est la meilleure nouvelle de la semaine pour Wall Street qui se reprend à espérer une poursuite du 'QE3' jusqu'à fin 2013. -

Les indices US n'avaient pas réagi sur le coup aux créations d'emploi, juste inférieures de 10% par rapport aux estimations.
Mais ils se sont envolés à 14H33, se réjouissant ouvertement de l'abaissement de 40% des créations d'emplois en juillet puis du pire score concernant la population active depuis 1978 aux Etats Unis.

Si le chômage US recule (à 7,3% contre 7,4%), c'est grâce à la désinscription de centaines de milliers de demandeurs qui renoncent à chercher du travail (et qui disparaissent -comme des millions avant eux- de toute statistique officielle).
Le réservoir de main d'oeuvre potentielle reste donc gigantesque: les salaires ne sont pas près de monter aux Etats Unis... donc pas d'inflation en vue.

La réaction d'euphorie qui en a résulté suscite aux mieux de l'étonnement et le plus souvent de l'écoeurement dans les commentaires lus sur les forums.

Les Nasdaq a progressé grâce à AMD +4,7%, Facebook +3%, Baidu +2%, eBay +1,7%, Hewlett Packard.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...