Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Penche vers la consolidation

Marché : Penche vers la consolidation

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le sillage de Wall Street la veille, les indices européens penchent vers la consolidation : les investisseurs craignent que les prochaines données américaines renforcent l'hypothèse d'une réduction précoce des rachats d'actifs de la Fed.

Lisbonne avance de 0,2%, mais Francfort, Londres et Amsterdam perdent 0,1%, Zurich 0,2%, Milan 0,3%, Paris, Madrid et Bruxelles 0,4%. A New York la veille, le Dow Jones a reculé de 0,5% et le Nasdaq de 0,3%.

L'ISM manufacturier, qui sera publié en début d'après-midi aux Etats-Unis, doit permettre aux investisseurs d'en savoir plus sur la situation économique américaine, au lendemain d'un bond spectaculaire du PMI de Chicago à 65,9.

'L'indice d'activité dans la région de Chicago est ressorti étonnamment bon et relance les spéculations sur une prochaine réduction des rachats d'obligations de la Fed', commente à ce sujet Saxo Banque.

De ce côté de l'Atlantique, le secteur manufacturier du Royaume Uni ralentit un peu son expansion, à en croire l'indice PMI du CIPS et de Markit qui passe de 56,3 en septembre (révisé de 56,7 en estimation initiale) à 56 en octobre.

Ce niveau traduit néanmoins une poursuite de la dynamique observée au troisième trimestre, dont 'le maintien sera crucial pour voir des signes réels de rééquilibrage de l'économie', selon Rob Dobson, économiste chez Markit.

Côté valeurs, Vodafone s'adjuge 2,1% à 229 pence à Londres, alors que des cadres de l'Américain AT&T se pencheraient en interne sur une offre potentielle sur l'opérateur télécoms britannique, d'après des sources de presse.

A Amsterdam, ING tient le haut du pavé (+2% à 9,6 euros) à la suite du dénouement de l'accord de 2009 avec l'Etat néerlandais, qui portait sur la mise en oeuvre de la facilité de garantie des actifs illiquides face à la crise financière.

Air France-KLM perd par contre 2,9% à 7,5 euros et fait figure de lanterne rouge de l'AEX, alors que Crédit Suisse est passé de 'neutre' à 'sous-performance' sur le titre, jugeant la valorisation du transporteur aérien 'tendue'.

Renault chute de 4,6% à 61,5 euros et essuie donc les plus lourds dégagements du CAC40 parisien, alors que son associé japonais Nissan a revu en baisse sa prévision de bénéfice net pour l'exercice en cours.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...