Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pénalisé par la Fed hier, l'euro ne rebondit pas

Marché : Pénalisé par la Fed hier, l'euro ne rebondit pas

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le maigre rebond de la monnaie unique européenne contre le billet vert ce midi ne lui permettait pas de reprendre la barre des 1,37 dollar enfoncée hier après l'issue du dernier comité de politique monétaire de la Fed de l'année 2013. Après une baisse de 0,69% la veille, l'euro ne se reprend ce midi que très symboliquement de 0,09% à 1,3686 dollar, les 1,3650 dollar ayant été touchés en matinée.

Rappelons que la séance d'hier a été marquée par une certaine amplitude, le point haut se situant à 1,3812 (à comparer avec un sommet annuel à 1,3832), et le point bas à 1,3675.

Hier soir, conformément à ce que son président Ben Bernanke avait pré-annoncé au printemps, le comité de politique monétaire de la Fed a décidé de commencer à réduire le montant de son programme de rachats d'actifs obligataires, dit QE 3, à compter de janvier prochain. Invoquant l'amélioration de la conjoncture américaine, les rachats mensuels de dette publique fédérale seront abaissés de 45 à 40 milliards de dollars, et ceux de créances hypothécaire titrisées (MBS) de 40 à 35 milliards.

L'enveloppe mensuelle, qui passera donc de 85 milliards actuellement à 75 milliards le mois prochain, devrait être réduite encore par la suite, avec mesure et en fonction de la conjoncture. Ben Bernanke a aussi indiqué que ce montant devrait être ramené à 0 à la fin de l'année 2014.

Concernant sa politique monétaire conventionnelle, la Fed déclare qu'elle compte maintenir son principal taux directeur à son niveau actuel (0-0,25%, soit au plus bas) même après que le chômage soit passé sous la barre précédemment évoquée des 6,5%, tout spécialement si l'inflation continue de rester trop faible.

Il s'agit là d'un sujet majeur puisque le taux de chômage, qui en novembre est revenu à 7%, est désormais attendu entre 6,3 et 6,6% en 2014, selon les nouvelles prévisions de la Fed.

Les cambistes de Société Générale déduisent de la conférence de presse que la Fed n'entend remonter ses taux courts qu'à partir du premier semestre 2016.

“Nous nous serions attendus à une annonce de la décision en janvier pour éviter un accès de volatilité alors que la liquidité diminue sur les marchés vers la fin de l'année”, commentent ce matin les analystes québécois de FBN.

'Toute la conférence de presse de Ben Bernanke a eu pour but de faire comprendre au marché que la réduction du QE 3 n'équivalait en aucun cas à un resserrement monétaire, et que les taux resteraient bas pendant une période prolongée', ajoutent les spécialistes de Société Générale.

Message reçu : après cette décision, “les marchés actions américains ont atteint un nouveau pic historique tout comme le billet vert qui s'est apprécié face à ses principales contreparties”, constatent les analystes du courtier RTFX.

“Si un certain nombre d'investisseurs redoutaient une telle décision, les opérateurs ont tout de même salué l'annonce de la Fed de réduire modestement ce programme quantitatif, signe que l'économie américaine est en train de repartir”, ajoutent les analystes de Saxo Banque.

Et les spécialistes d'ajouter : “le cours de l'euro/dollar devrait à présent fluctuer au gré des annonces macroéconomiques attendues pour le reste de la semaine : les ventes de maisons existantes aux Etats-Unis, prévues en légère baisse à 5,03 millions contre 5,12 millions précédemment mais également les demandes d'allocations chômage du pays attendues (cet après-midi) en légère baisse.”

Face au yen, l'euro a gagné presque 1% hier et ne cède que 0,09% ce midi à 142,48. Il grappille aussi 0,13% contre le franc suisse à 0,8359 et 0,07% contre le franc suisse à 1,2243.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...