Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas de tendance pour l'euro ce midi

Marché : Pas de tendance pour l'euro ce midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des devises ce midi, la monnaie unique européenne connaissait des fortunes diverses contre ses principales contreparties. En hausse de 0,53% contre le billet vert, à 1,3670 dollar, l'euro rebondissait aussi de 0,31% contre le sterling à 0,8212 après sa chute de la veille (- 1,25%). Mais le rouge était de rigueur contre le franc suisse (- 0,24% à 1,2212), et la neutralité face au yen (- 0,02% à 139,34).

'Les derniers commentaires de la BCE reflètent toujours le souci de montrer que davantage d'assouplissement monétaire est possible', commentent les cambistes de Société Générale. Hier en effet, un des membres du directoire de la BCE, Benoît Coeuré, a évoqué l'éventualité d'un taux négatif (il est actuellement nul) pour les dépôts des banques commerciales, afin de les inciter à faire circuler les liquidités. Il s'agirait d'une des pistes de réflexion suivie par la BCE.

Ce matin, le courtier FXCM commente l'un des évènements de la matinée en Europe, la publication du rapport mensuel de la BCE. Selon les spécialistes, ce document “soutient l'euro, mais pas le CAC 40”.

La semaine dernière, le président de la BCE Mario Draghi annoncé aucune mesure nouvelle, ce qui a semblé décevoir certains intervenants, tout en relativisant le risque de déflation. “Le rapport mensuel de la BCE publié ce matin confirme cette vue de la BCE en faveur de perspectives économiques favorables dans un contexte d'inflation faible, mais en aucun cas de déflation”, commente FXCM, qui ajoute : “le contraste est donc fort avec les déclarations d'hier de Benoît Coeuré”. Retour à la case départ.

Bref, les investisseurs attendent toujours de la BCE qu'elle prenne des mesures nouvelles pour relancer l'activité, la banque de Francfort confirmant au passage qu'elle y travaille. En attendant, ils spéculent sur les différentes hypothèses possibles.

Par ailleurs Bruno Cavalier, économiste chez Oddo & Cie, a formulé ce matin une hypothèse qui semble partagée par la majorité des intervenants : certes, la réduction de ses rachats d'actifs par la Fed et la crise de changes que connaissent les pays émergents ont secoué les marchés, et certaines des statistiques américaines se sont révélées moins bonnes que prévu.

Mais tout cela n'est, selon le spécialiste, que 'du bruit, pas un signal', car rien ne lui semble remettre en cause l'accélération de l'économie américaine, tendance également constatée au Royaume-Uni et, dans une bien moindre mesure, en zone euro.

'Nous gardons donc les grandes lignes de notre scénario pour 2014: forte accélération de la croissance américaine (à 3,5%), consolidation de la reprise en zone euro (à 1,2%), freinage modéré de la Chine (vers 7%)', estime l'économiste d'Oddo.

Rares sont les statistiques qui permettent d'éprouver cette prévision. Seul chiffre paru ce matin, les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté de 1,3% en base annuelle en janvier, selon l'Office fédéral de statistiques, qui confirme ainsi son estimation préliminaire.

L'après-midi sera par contre plus chargée aux Etats-Unis, avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, les stocks des entreprises de décembre et surtout les ventes au détail, qui devraient être restées stables le mois dernier.

'Difficile d'anticiper les ventes au détail du mois de janvier', juge toutefois Aurel BGC. 'Comme les autres statistiques sur ce mois, les conditions météorologiques difficiles devraient avoir pesé, notamment via une moindre fréquentation des magasins'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...