Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas de rebond pour 'la séance d'après'

Marché : Pas de rebond pour 'la séance d'après'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pas de rebond, au contraire, sur les marchés actions européens, qui semblent encore traumatisés par le 'Brexit'...

Peu avant 17h, le Footsie MIB (Milan), qui avance de près de 0,5%, demeure l'exception qui confirme la règle. Le Footsie 100 lâche quant à lui 2,2%, tandis que le Dax et l'AEX (Amsterdam) abandonnent tous deux 2,7%. Le SMI (Zürich) recule pour sa part de 1,3%, alors que l'Ibex 35 (Madrid) et le PSI 20 (Lisbonne) cède respectivement 1,7 et 1,9%. Enfin, le CAC 40 et le BEL 20 (Bruxelles) décrochent de 3,5 et 4,2%.

'La volatilité restera élevée sur les marchés tant que les incertitudes ne seront pas levées', prévenaient ce matin les équipes de XTB France, précisant par ailleurs que, dans l'immédiat, la Banque d'Angleterre (BoE) envisage d'injecter 326 milliards d'euros dans l'économie britannique.

Pas d'indicateur aujourd'hui, hormis l'indice PMI composite de Markit pour les Etats-Unis, ressorti en progression de 0,3 point en rythme séquentiel à 51,2 en estimation 'flash' pour le mois de juin. Les intervenants prendront par ailleurs connaissance ces prochains jours de la dernière estimation du PIB américain au titre du premier trimestre, du chiffre de l'inflation dans la zone euro en juin (première lecture) ou encore l'ISM manufacturier aux Etats-Unis pour ce même mois.

En attendant, le baril de Brent se replie maintenant de 2,2% à 47,4 dollars, tandis que l'euro continue de céder du terrain face au dollar (-1,3% environ à 1,0977).

Concernant les valeurs, les bancaires restent très malmenées après 'l'uppercut' de vendredi, à l'image de Société Générale (-10,4%) et de Barclays, qui lâche 16,9% à Londres.

Toujours dans la capitale britannique, le 'Brexit' pèse encore très lourd sur easyJet, dont l'action fond de 23,2% et accuse la plus forte baisse du Footsie 100, et à un degré moindre sur IAG (-16,8%), dont l'objectif de cours a été largement réduit par Credit Suisse, qui a aussi retiré la valeur de sa 'focus list'. Des interrogations persistent concernant l'avenir de la réglementation européenne sur le transport aérien après la fracassante sortie britannique de l'UE.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...