Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Partagé face à la position incertaine de Moscou

Marché : Partagé face à la position incertaine de Moscou

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se montrent toujours partagés sur la conduite à tenir, face aux signaux de tensions en Ukraine qui persistent malgré la volonté affichée ce week-end par Moscou d'entamer une désescalade.

Madrid prend 0,8%, Milan 0,5%, Zurich 0,3%, Bruxelles et Lisbonne moins de 0,1%, Londres stagne, Amsterdam cède 0,3%, Paris et Francfort perdent 0,7%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq Composite avancent de moins de 0,1%.

'S'il semble y avoir des progrès sur la situation en Irak (avec la nomination d'un nouveau premier ministre), on a droit à des commentaires contradictoires sur le front russe', regrettait ce matin Stan Shamu, analyste marchés chez IG.

'Certaines informations font état d'un retrait des troupes russes de la frontière ukrainienne où elles étaient massées, mais l'OTAN dit n'avoir rien constaté de tel et juge toujours hautement probable une intervention de Moscou dans l'Est de l'Ukraine', soulignait-il.

'La Russie envoie un convoi d'aide humanitaire formé de 280 camions à destination de l'Ukraine en dépit des mises en garde des Occidentaux qui voient dans cette initiative un prétexte à une intervention armée', pointait de son côté Barclays Bourse.

Les tensions géopolitiques semblent d'ailleurs expliquer la chute vertigineuse de l'indice ZEW de ce mois-ci, de 18,5 points à 8,6 en août, soit son plus bas niveau depuis décembre 2012. Par comparaison, les économistes l'attendaient aux environs de 18.

'Les chiffres actuels de la production industrielle et des entrées de commandes suggèrent des investissements sensiblement réduits de la part des entreprises allemandes, face à des perspectives de ventes incertaines', expliquait Clemens Fuest, le président du ZEW.

Côté valeurs, Henkel essuie les plus lourds dégagements du DAX et recule de 4,9% à 78,4 euros, le marché se montrant déçu par la croissance organique du groupe allemand de produits de grande consommation, et par des propos prudents de sa direction.

Toujours à Francfort, RWE cède 1,5% à 28,6 euros, alors que le groupe énergétique, qui publiera ses comptes du deuxième trimestre jeudi, pourrait retirer 1.000 mégawatts (MW) supplémentaires du réseau, d'après le Süddeutsche Zeitung.

A contre-courant, Allianz parvient à progresser de 0,7% à 124,9 euros, aidé par des propos favorables de Crédit Suisse qui réaffirme son opinion 'surperformance' et rehausse son objectif de cours de 146 à 148 euros sur le titre de l'assureur.

A Milan, Salvatore Ferragamo s'adjuge 2,3% à 20,2 euros, soutenu par un relèvement d'opinion chez le même analyste à 'surperformance', alors que Tod's perd à l'inverse 3,4% à 78,2 euros, Crédit Suisse étant passé à 'sous-performance' sur cet autre acteur du luxe italien.

A Paris, Technicolor s'adjuge 4% à 5,5 euros alors que Morgan Stanley a renouvelé sa recommandation 'surpondérer' sur le titre du spécialiste des technologies de l'image, tout en relevant son objectif de cours de 5,3 à 6,1 euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...