Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Partagé entre IBM et United Technologies

Marché : Partagé entre IBM et United Technologies

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens évoluent en ordre dispersé, partagés entre la déception occasionnée par IBM mardi soir et les résultats de meilleure facture affichés ce mercredi par le conglomérat United Technologies.

Amsterdam s'adjuge 0,6%, devant Paris et Francfort (+0,1%), mais Londres reste atone, Milan et Bruxelles cèdent 0,1%, Zurich 0,3%, Madrid 0,6% et Lisbonne chute de 3%. A New York, le Nasdaq gagne près de 0,2% et le Dow Jones affiche un repli symétrique.

La publication d'IBM mardi soir semble peser sur le moral de certains investisseurs : outre des chiffres trimestriels décevants, le géant informatique a dévoilé un objectif de BPA décevant pour 2014.

'Le groupe est pénalisé par une demande plus faible dans les pays émergents, comme la Chine, et les activités de hardware (serveurs, stockage et puces), toujours en grande difficulté', résume Aurel BGC.

Plus rassurant, le groupe industriel diversifié United Technologies a battu le consensus en termes de BPA sur les trois derniers mois de 2013, et la vigueur de ses commandes le rend confiant dans ses objectifs pour l'année qui commence.

Par ailleurs, Londres ne profite pas de la baisse du taux de chômage annoncée ce matin qui 'avec la baisse de l'inflation, dessine le scenario rêvé par Mark Carney pour durcir la politique monétaire de la Banque d'Angleterre', souligne-t-on chez IG.

ABB chute de 3% à 23,5 francs suisses à Zurich, le groupe industriel ayant indiqué que son EBITDA trimestriel sera négativement affecté par une charge dans sa division systèmes électriques, à hauteur de 260 millions de dollars.

L'action ASML progresse par contre de 6,6% à 67,3 euros à Amsterdam : l'équipementier pour l'industrie des semi-conducteurs a déclaré anticiper un 'solide début d'année' 2014 au vu de la vigueur de la demande, à l'occasion de ses résultats annuels.

Peugeot avance de 6% à 11 euros à Paris, alors que les analystes saluent le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros, Bernstein comparant ainsi le constructeur automobile au 'Phénix renaissant de ses cendres'.

Allianz recule de 1,4% à 130,8 euros, après le départ inopiné du patron opérationnel de sa principale filiale de gestion d'actifs, l'américain PIMCO. Allianz évoque une 'réorganisation de la structure de direction'.

A Londres, GlencoreXstrata gagne 0,3% à près de 335 pence, aidé par des propos de HSBC qui initie un suivi sur le titre du groupe de matières premières à 'surpondérer', avec un objectif de cours fixé à 420 pence.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...