Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ouverture en hausse des bourses européennes

Marché : Ouverture en hausse des bourses européennes

Marché : Ouverture en hausse des bourses européennesMarché : Ouverture en hausse des bourses européennes

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse d'environ 1% mercredi, avec un rebond du secteur bancaire, Deutsche Bank en tête, et la bonne tenue des cours du pétrole malgré l'échec prévisible de négociations au sein de l'Opep.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,06% à 4.445,28 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax s'adjuge 0,97% et à Londres, le FTSE avance de 0,74%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 1%, le FTSEurofirst 300 0,98% et le Stoxx 600 1%.

Tous les secteurs sont dans le vert, notamment celui des ressources naturelles qui gagne 1,43%, en tête des hausses et porté par les cours des métaux, et celui de l'énergie qui progresse de 1,21%.

De même, l'indice des valeurs bancaires prend 1,25%, soutenu par Deutsche Bank qui prend 2,8%, l'une des plus fortes hausse de l'EuroFirst 300, alors que son patron John Cryan est monté au créneau pour démentir les informations voulant que la banque ait sollicité l'aide du gouvernement allemand face à la menace d'une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) de la justice américaine. Ces informations avaient fait chuter l'action à un plus bas record de 10,62 euros lundi.

Autre facteur de soutien, Phoenix Group Holdings a annoncé le rachat à Deutsche Bank de l'assureur-vie britannique Abbey Life Insurance pour 935 millions de livres (1,1 milliard d'euros) en numéraire.

TUI en revanche recule de 2,4% après avoir revu en légère hausse son objectif de résultat d'exploitation avant amortissement (Ebita), désormais attendu en hausse de 12 à 13% au lieu d'une prévision de croissance d'au moins 10% auparavant, après une demande soutenu de voyage des Britanniques cet été.

Les cours du pétrole remontent timidement, après leur chute de près de 3% mardi, à la suite de l'annonce par l'American Petroleum Institute (API) d'une baisse inattendue des stocks de pétrole aux Etats-Unis. L'Arabie saoudite et l'Iran ont pratiquement réduit à néant l'espoir d'un accord dès cette semaine à Alger sur une limitation de la production pétrolière de l'Opep, Téhéran ayant rejeté une proposition de Ryad consistant à plafonner la production iranienne contre une réduction de l'offre saoudienne.Sur le marché des matières premières, le nickel se maintient près de ses pics de près de sept semaines après l'annonce par Manille de la suspension de plus de 20 mines pour violation des règles de respect de l'environnement, qui menace de limiter l'offre du premier exportateur mondial de minerai de nickel.

L'attention du marché est focalisée sur les intervention du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi lors d'un débat sur "la situation actuelle de la zone euro" au Bundestag, à 13h30 GMT, et sur l'audition de la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen par la commission des services financiers de la Chambre des représentants, à 14h00 GMT.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...