Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ouverture des Bourses en Europe en baisse

Marché : Ouverture des Bourses en Europe en baisse

Marché : Ouverture des Bourses en Europe en baisseMarché : Ouverture des Bourses en Europe en baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi, dans l'attente de la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'avril qui devraient montrer une dégradation du marché du travail.

Le marché attend 202.000 créations de postes, après les 215.000 annoncées pour mars, une baisse que laissent d'ailleurs prévoir les chiffres inférieurs aux attentes du secteur privé publiés mercredi et l'annonce jeudi d'inscriptions au chômage plus importantes que prévu pour la dernière semaine d'avril.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,58% à 4.298,92 points vers 09h30. À Francfort, le Dax cédait 0,07% et à Londres, le FTSE 0,21%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 reculent tous deux de 0,26%.

Milan (+0,11%) résiste grâce à la bonne performance de ses banques, notamment d'Unicredit (+1,25%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50) et d'Intesa SanPaolo (+0,54%) qui publie ses résultats dans la journée.

Tous les secteurs sont dans le rouge à l'exception de celui très défensif des services collectifs (+0,08%) qui est quasiment stable.

Les ressources de base accusent la plus forte baisse sectorielle, avec un repli de 1,24%, l'inquiétude concernant la croissance mondiale prévalant. L'activité dans le secteur japonais des services s'est contractée en avril, à un rythme jamais vu depuis deux ans, selon l'indice PMI Markit/Nikkei.

ArcelorMittal perd 3%, plus net recul du CAC, après l'annonce d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en baisse d'un tiers environ.

Le dollar se tasse après s'être raffermi à la faveur de rachats de positions à découvert en perspective des chiffres de l'emploi qui, sauf grosse déception, pourraient inciter la Fed à accélérer la hausse de ses taux. Les investisseurs estiment pour le moment à 13% seulement la probabilité que la Fed relève ses taux à sa réunion de juin, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Le sentiment que la banque centrale américaine va freiner son programme de relèvement progressif de ses taux d'intérêt, en raison de la fragilité de la croissance, a été un facteur clé du repli du billet vert ces derniers temps.

L'euro se traite à 1,1415 dollar et le yen à 107 pour un dollar.

Le pétrole retombe d'environ 40 cents après sa nette progression de jeudi à la suite des incendies au Canada dans la région des sables bitumineux et des tensions en Libye susceptibles de freiner la production mondiale.

(Hideyuki Sano et Nichola Saminather, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...