Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Noyer dit que le pacte de Hollande dopera croissance et emploi

Marché : Noyer dit que le pacte de Hollande dopera croissance et emploi

Marché : Noyer dit que le pacte de Hollande dopera croissance et emploiMarché : Noyer dit que le pacte de Hollande dopera croissance et emploi

PARIS (Reuters) - Le "pacte de responsabilité" annoncé par François Hollande dopera la croissance de la France et l'emploi, a déclaré jeudi le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.

Il faut aller vite et ne pas perdre de temps, a insisté Christian Noyer, qui est également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, jugeant qu'au moins un million d'emplois peuvent être créés et sauvegardés.

"Le 'pacte' proposé par le président de la République est exactement le genre de choses qu'il faut faire pour fouetter la croissance", a-t-il dit sur Europe 1. "Il faut aller vite parce qu'il y a urgence."

"Je suis très confiant. Si ces décisions sont mises en oeuvre rapidement, il y aura de l'investissement, il y aura de l'embauche", a ajouté Christian Noyer, se disant "certain" que "la baisse du coût du travail va permettre de créer des emplois".

"Avec le nouveau paquet présenté par le président de la République, on devrait avoir au moins un million d'emplois créés et sauvegardés", a-t-il poursuivi. "Plus ce sera rapide, plus l'emploi ira vite."

François Hollande a promis mardi une nouvelle baisse du coût du travail, les entreprises n'ayant plus à financer la branche famille de la sécurité sociale à l'horizon 2017, ce qui représentera une économie de 30 à 35 milliards d'euros.

Le chef de l'Etat a toutefois précisé que ce montant s'entendait en intégrant l'impact du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), soit 20 milliards d'euros à l'horizon 2015, qui pourrait basculer en baisse de charges à partir de 2016.

COMPÉTITIVITÉ ET DÉFICITS

Ces annonces ont déstabilisé la droite, irrité la gauche de la gauche, suscité le scepticisme du patronat et provoqué l'ire de certains syndicats, laissant planer le doute sur le soutien futur à ce plan de bataille.

Selon Christian Noyer, la double priorité pour la France est d'accroître la compétitivité de ses entreprises et de réduire les déficits publics. "Ensuite, on redistribuera", notamment par des baisses d'impôts pour les ménages, a-t-il déclaré.

La trajectoire d'économies dans les dépenses publiques est pour l'instant inchangée, avec 18 milliards d'euros prévus en 2015, autant en 2016 et 13 milliards en 2017 - après 15 milliards cette année - mais d'autres économies seront bientôt programmées, a-t-on appris à l'Elysée.

Ces économies supplémentaires, trouvées notamment à la lumière des travaux sur le "pacte de responsabilité", modifieront cette trajectoire et des précisions seront apportées d'ici mars, a-t-on expliqué.

Le projet de regrouper les collectivités territoriales pour faire des économies est bon et pour le faire aboutir "il faut vaincre le chauvinisme local", a ajouté Christian Noyer.

François Hollande a annoncé que les collectivités seraient invitées à se regrouper et le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, s'est prononcé pour la création dans le budget 2015 d'un bonus/malus au regroupement.

Selon Christian Noyer, la France pris du retard dans les réformes par rapport à ses voisins. "La France doit accélérer le rythme, sinon on sera dépassé", a-t-il dit.

Il a estimé que maintenir le taux de rémunération du Livret A à 1,25% comme le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, l'a décidé, alors que lui avait proposé de le baisser à 1%, "est une décision politique et je la respecte".

"C'est moins bon pour la croissance et l'emploi bien sûr, mais je comprends ses raisons", a-t-il dit.

Pierre Moscovici avait invoqué la protection du pouvoir d'achat de l'épargne populaire pour maintenir le taux.

Christian Noyer a ajouté que la BCE prendrait sans "aucun doute" de nouvelles mesures s'il le fallait pour éviter une crise dans la zone euro et soutenir sa croissance.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...