Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Novo Banco dit répondre aux critères de fonds propres de la BCE

Marché : Novo Banco dit répondre aux critères de fonds propres de la BCE

Marché : Novo Banco dit répondre aux critères de fonds propres de la BCEMarché : Novo Banco dit répondre aux critères de fonds propres de la BCE

LISBONNE (Reuters) - Novo Banco, l'établissement qui a repris les actifs sains de Banco Espirito Santo (BES), a annoncé mercredi être en règle avec les exigences de fonds propres de la Banque centrale européenne à la suite d'un transfert d'obligations à BES.

Le transfert, approuvé mardi par la Banque du Portugal, permet de faire remonter le ratio de solvabilité Common Equity Tier 1 à environ 13%, a précisé la banque dans un communiqué.

"Novo Banco est maintenant en position de répondre aux exigences de fonds propres résultant des récents tests de résistance menés par le régulateur", indique-t-elle.

"Grâce au transfert, Novo Banco ne sera plus comptable des obligations qui réintégreront le bilan de BES."

Novo Banco a été créé en août 2014 après le sauvetage en urgence de BES par les autorités portugaises pour 4,9 milliards d'euros. Les actifs sains de la banque en faillite, tels que ses dépôts et son réseau d'agences, ont été transférés à Novo Banco alors que BES, en cours de liquidation, a conservé les créances et la dette.

Le mois dernier, la Banque centrale européenne a ordonné à Novo Banco de combler un manque de fonds propres de 1,4 milliard d'euros identifié lors de stress tests l'an dernier à l'issue desquels neuf banques au total avaient été épinglées.

La Banque du Portugal a précisé mardi que le transfert des obligations permettait d'augmenter le bilan de Novo Banco de 1,985 milliard d'euros.

La Banque du Portugal a essayé de vendre Novo Banco mais le processus de privatisation a été interrompu en septembre, les offres soumises ayant été jugées trop basses.

La banque centrale souhaite relancer la vente en janvier et le comblement du manque de fonds propres permis par la décision de mardi pourrait lever un important obstacle à la mise en oeuvre du projet.

(Axel Bugge, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...