Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Novartis rate le consensus au 4e trimestre et remanie chez Alcon

Marché : Novartis rate le consensus au 4e trimestre et remanie chez Alcon

Marché : Novartis déçoit au 4e trimestre, pénalisé par AlconMarché : Novartis déçoit au 4e trimestre, pénalisé par Alcon

par John Miller

ZURICH (Reuters) - Novartis a annoncé mercredi le remplacement du directeur général de sa division ophtalmologique Alcon après la publication de résultats inférieurs aux attentes pour le quatrième trimestre.

Le géant pharmaceutique a dit prévoir une stagnation de son bénéfice et de son chiffre d'affaires en 2016 avec la perte de brevets pour 3 milliards dollars (2,76 milliards d'euros).

Le titre perd 3,65% vers 09h45 GMT à la Bourse de Zurich.

Le groupe suisse a fait état d'un bénéfice net hors exceptionnels en baisse de 5% à 2,707 milliards de dollars, soit inférieur à la prévision moyenne des analystes, qui était de 2,967 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires a également baissé, à 12,52 milliards de dollars, un chiffre lui aussi inférieur au consensus de 13,044 milliards de dollars.

"Nous serons confrontés à une quantité record de génériques en 2016", a déclaré le directeur général Joe Jimenez. "2016 sera un peu une année de transition, avec la perte du brevet du Glivec, mais une fois que cette exposition aux génériques aura diminué en 2017 et 2018, une véritable croissance sous-jacente devrait émerger."

Le Glivec est l'anticancéreux phare de Novartis.

Joe Jimenez a annoncé l'arrivée de l'ancien directeur général de Hospira (groupe Pfizer), Mike Ball, à la tête de la division ophtalmologique en remplacement de Jeff George. Alcon a été affectée par une chute des ventes de ses équipements chirurgicaux, une activité décevante dans les lentilles intraoculaires, et l'expiration de brevets médicamenteux.

Le patron de Novartis a dit prévoir pour 2016 un chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation "globalement stables" par rapport à 2015.

Les ventes de Novartis ont reculé de 5%, à 49,4 milliards de dollars, en 2015.

"Il est clair que 2015 s'est terminé lentement et que les prévisions pour 2016 sont décevantes", commente Alistair Campbell, analyste chez Berenberg, dans une note aux investisseurs.

"Les problèmes chez Alcon et le lent démarrage du Entresto signifient que le groupe est pleinement exposé à l’expiration du brevet du Glivec en 2016. Novartis a beaucoup de choses à prouver en 2016 et il lui faudra du temps pour retrouver la confiance des investisseurs."

(Patrick Vignal et Mathilde Gardin pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...