Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Novartis dépasse les attentes au 3e trimestre, l'innovation paie

Marché : Novartis dépasse les attentes au 3e trimestre, l'innovation paie

Marché : Novartis bat le consensus au 3e trimestreMarché : Novartis bat le consensus au 3e trimestre

par Caroline Copley

ZURICH (Reuters) - Novartis a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, la forte hausse des ventes de ses nouveaux produits et de celles du Glivec, son traitement vedette de la leucémie, ayant plus que compensé l'impact de la concurrence des génériques du Diovan, un médicament contre l'hypertension.

Le géant pharmaceutique suisse compte sur les produits lancés ces cinq dernières années pour soutenir son chiffre d'affaires alors qu'expirent les brevets d'exclusivité de plusieurs de ses "blockbusters".

Les ventes de ces nouveaux produits dits "de croissance", comme le Gilenya contre la sclérose en plaques et les anticancéreux Tasigna et Afinitor, ont augmenté de 21% au troisième trimestre, marquant une légère accélération après la croissance de 18% du trimestre précédent.

Le chiffre d'affaires total du groupe a augmenté de 4% à 14,7 milliards de dollars (11,6 milliards d'euros). Le bénéfice par action (BPA) courant, le plus suivi par les investisseurs, a lui progressé de 10% à 1,37 dollar.

Les huit analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires trimestriel de 14,54 milliards de dollars et un BPA "core" de 1,31 dollar.

Au total, le bénéfice net a atteint 3,24 milliards de dollars, en hausse de 45% sur un an, dépassant nettement le consensus qui était de 2,49 milliards. Il inclut un gain de 800 millions de dollars provenant de la vente à Merck & Co, en juin, de la participation dans Idenix Pharmaceuticals.

"Je crois que nous avons engagé une dynamique favorable pour devenir une entreprise plus concentrée et plus rentable", a déclaré le directeur général, Joe Jimenez, lors d'une téléconférence avec des journalistes.

L'action Novartis gagnait 2,33% à 87,70 francs en milieu de matinée sur le marché suisse alors que l'indice Stoxx européen des valeurs pharmaceutiques abandonnait 0,56%. Le titre affiche une hausse de plus de 20% depuis le début de l'année, contre +15% pour le secteur en Europe.

"DYNAMIQUE FAVORABLE"

Face à la concurrence des génériques, qui devrait amputer son chiffre d'affaires de 2,7 milliards de dollars cette année, Novartis mise entre autres sur un nouveau traitement de l'insuffisance cardiaque connu pour l'instant sous le nom de code LCZ696, dont les analystes estiment qu'il pourrait générer des ventes de plusieurs milliards de dollars.

Joe Jimenez a déclaré que le dossier de demande d'homologation de cette molécule devrait être déposé avant la fin de l'année et dit espérer une décision des autorités fédérales américaines d'ici la fin 2015.

Au terme d'un réexamen stratégique, Novartis a procédé en avril à une refonte de ses activités, avec un renforcement dans l'oncologie et la cession en parallèle des vaccins, des produits vendus sans ordonnance et de la santé animale.

Cette réorganisation s'est achevée lundi avec la cession des vaccins contre la grippe à l'australien CSL pour 275 millions de dollars, opération qui permet au suisse de se focaliser désormais sur trois activités, la pharmacie, les soins oculaires et les produits génériques.

Au troisième trimestre, les ventes de ces trois branches ont augmenté de 2%, celles de la pharmacie restant stables à 7,9 milliards de dollars tandis que celles d'Alcon, la filiale spécialisée dans les soins oculaires, et de Sandoz, la filiale de génériques, progressaient respectivement de 5% et 6%.

La division pharmacie a notamment souffert de la baisse du chiffre d'affaires du Diovan, dont l'indien Ranbaxy Laboratories a lancé une copie générique le 7 juillet, mais le Glivec a vu ses ventes progresser de 7% à 1,2 milliard, dépassant les attentes.

Joe Jimenez a précisé que la vente à Eli Lilly de la filiale de santé animale devrait être bouclée au premier trimestre 2015 tandis que le rachat des anticancéreux de GlaxoSmithKline devrait l'être au premier semestre.

Pour l'ensemble de l'année, Novartis maintient sa prévision d'une croissance entre 1 et 5% du chiffre d'affaires à taux de change constants, avec une hausse supérieure (5-9%) du résultat d'exploitation.

(Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...