Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouvelle hausse de l'euro, test des 1,36 dollar

Marché : Nouvelle hausse de l'euro, test des 1,36 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de progresser modérément face au billet vert américain mercredi midi, à la veille du jour férié de Thanksgiving aux Etats-Unis. Ainsi à mi-séance, après une hausse de 0,37% la veille, l'euro prenait-il 0,19% à 1,3599 dollar, non sans avoir marqué un point haut à 1,3613.

Rappelons que les marchés américains resteront fermés demain jeudi pour cause de Thanksgiving, le jour férié qui commémore l'aide apportée par les indiens aux premiers colons américains. Puis vendredi, ils ne seront ouverts que jusqu'à la mi-séance.

Un tel calendrier n'incite guère aux prises de position. Dans ce contexte, le renforcement de l'euro se poursuit à mesure que dans l'opinion des investisseurs, la perspective de voir la Fed réduire le montant de l'enveloppe consacrée mensuellement aux rachats d'actifs obligataires cette année (le dernier comité de politique monétaire étant prévu les 17 et 18 décembre) diminue.

Selon les analystes de Saxo Banque, “les investisseurs se sont focalisés en ce début de semaine sur l'évolution des taux obligataires. Ceux-ci, en léger repli, confirment le fait que les marchés s'attendent à une réduction du programme de rachats d'actifs de la Fed qu'à partir de 2014”.

On notera aussi que les statistiques américaines de la veille se sont révélées mitigées, alors que la réduction de la politique non conventionnelles de la banque centrale de Washington est avant tout conditionnée à une amélioration conjoncturelle franche.

En effet, si les octrois de permis de construire ont dépassé le million ainsi que les attentes du consensus, ce qui est positif pour le marché immobilier, l'indice mesurant le moral du consommateur calculé par le Conference Board a, lui, baissé contre toute attente.

Natixis faisait valoir hier que la détérioration de la statistique est essentiellement imputable à la dégradation des anticipations des consommateurs. 'A part cela, la détérioration de la composante des intentions d'achat, même si elle reste peu corrélée à la consommation, s'avère décevante', poursuit la banque.

Natixis juge toutefois que l'allègement du fardeau fiscal, au même titre que l'amélioration du marché de l'emploi, laisse entrevoir un renforcement graduel de la confiance du consommateur, et donc des dépenses des ménages, sur le moyen terme. 'La possible résurgence de tensions politiques d'ici à la fin de l'année et en début d'année prochaine constitue malgré tout un risque négatif vis-à-vis de notre projection', préviennent ses équipes.

En outre, l'euro a été soutenu par l'annonce ce matin d'un accord entre le parti conservateur allemand CDU/CSU d'Angela Merkel, victorieux aux législatives du 22 septembre dernier, et les sociaux-démocrates du SPD.

Certes, cette nouvelle pourrait présager de la nomination d'Angela Merkel en tant que chancelière d'Allemagne pour un nouveau mandat de quatre ans. Mais elle reste encore conditionnelle : l'accord en question devra encore être ratifié, le mois prochain, par les militants du SPD via une sorte de référendum dont l'issue demeure incertaine.

En attendant, de nombreuses statistiques américaines sont attendues cet après-midi comme les inscriptions aux allocations chômage, l'indice PMI de Chicago, les indicateurs avancés du Conference Board, les commandes de biens durables et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...