Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouvelle baisse des ventes hors alimentaire pour Marks & Spencer

Marché : Nouvelle baisse des ventes hors alimentaire pour Marks & Spencer

Marché : Nouvelle baisse des ventes hors alimentaire pour Marks & SpencerMarché : Nouvelle baisse des ventes hors alimentaire pour Marks & Spencer

par James Davey

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a annoncé mercredi une 13e baisse trimestrielle consécutive de ses ventes hors alimentaire, en raison d'une météo automnale exceptionnellement clémente en Grande-Bretagne.

En revanche, le distributeur a également fait état d'une hausse de son bénéfice imposable semestriel pour la première fois depuis quatre ans, et ce bénéfice a battu le consensus, tirant parti de marges améliorées et d'une bonne performance dans l'alimentaire.

M&S a aussi relevé sa prévision de marge brute hors alimentaire sur l'exercice 2014-2015, anticipant dorénavant une croissance de 150 à 200 points de base (pdb) contre 100 pdb précédemment. Cette marge brute a augmenté de 150 pdb lors du premier semestre.

L'enseigne a par ailleurs ramené à 3,5% sa prévision de croissance des charges d'exploitation contre 4% précédemment.

Marc Bolland, directeur général de M&S depuis 2010, a dégagé 2,3 milliards de livres pour rajeunir l'enseigne de fond en comble. Il a dit que la situation s'améliorait "peu à peu" mais la nouvelle équipe qu'il a mise aux commandes de la confection en 2012 n'a pas réussi pour l'instant à assurer une hausse régulière des ventes et pour la première fois M&S a gagné moins sur l'exercice annuel clos fin mars que son concurrent Next.

Next a revu à la baisse la prévision de bénéfice la semaine dernière, évoquant lui aussi la météo, tandis que l'enseigne de confection SuperGroup a émis un avertissement sur ses résultats. Mardi, l'enseigne discount Primark a dit au contraire que la météo ne l'inquiétait pas même si elle aussi a vu ses ventes ralentir.

Le premier distributeur britannique d'articles de confection par le chiffre d'affaires a dit que les ventes hors alimentaire des magasins ouverts depuis un an au moins avaient baissé de 4,0% sur une période de 13 semaines au 27 septembre, qui correspond à son deuxième trimestre fiscal.

Les analystes anticipaient un recul de 3,7% après une baisse constatée de 1,5% au premier trimestre. M&S a évalué à 1,3% environ l'impact négatif d'une météo exceptionnellement douce.

L'alimentaire, qui représente plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe, est plus performant que la confection. Les ventes à périmètre comparable ont augmenté de 0,2% au deuxième trimestre, ce qui est conforme au consensus.

Les ventes en ligne ont elles diminué de 4,6% au deuxième trimestre, après une contraction de 8,1% le trimestre précédent, en raison de problèmes rémanents tenant au transfert vers un nouveau site.

Le bénéfice imposable est ressorti à 268 millions de livres (341 millions d'euros) au premier semestre, supérieur au consensus qui le donnait à 252 millions, contre 262 millions un an auparavant.

Le dividende semestriel a été augmenté de 0,2 pence à 6,4 pence et M&S compte faire le point à ce sujet à l'occasion de la publication des résultats annuels en mai.

L'action, qui a perdu 17% en l'espace de 12 mois, gagnait 8% à 437,1 pence en matinée.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...