Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouveaux records à Wall Street pour Thanksgiving

Marché : Nouveaux records à Wall Street pour Thanksgiving

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a marqué le pas à la mi-séance, certains indices US faisant une incursion dans le rouge vers 19H45 ('Dow' et 'S&P') mais pas question de laisser le doute s'installer ni de montrer le moindre signe de faiblesse.

Les robots-traders ont été réalimentés en liquidités et ils n'ont pas fait de quartier au cours des 2 dernières heures de cotations avec une splendide démonstration de 'hausse invincible' qui écrase toute velléité de consolidation sur son passage (un scénario vu et revu une bonne centaine de fois cette année).

Cette séance préparatoire au pont de Thanksgiving/black friday a été à la hauteur des enjeux: faire se 'sentir plus riches'... les consommateurs déjà les plus riches (les résultats de Tiffany sont là pour le prouver).

C'est le 'carton plein' avec 100% des indices US inscrivant de nouveaux records à la clôture.
Record absolu sur le Nasdaq (+0,68% à 4.045Pts), sur le 'Dow Transport' (+0,6% à 7.261Pts), le Russel-2000 (+0,6% à 1.142), record de clôture sur le 'S&P' (+0,25%) qui revient au contact des 1.808Pts et le Dow Jones à 16.100Pts (+0,16%).

La bonne tenu obstinée, voire obsessionnelle, des marchés US ne s'explique guère par les chiffres du jour ou de la veille: il faut les analyser à travers ce prisme très particulier de 'Thanksgiving'.

Que les chiffres soient bons ou pas, cela n'avait guère d'importance, le marché s'étant fixé pour mot d'ordre de les juger neutres ou positifs, quoi qu'il advienne.
Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé plus que prévu à la mi-novembre: décrue de -10.000 tandis que le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est établi à 2.776.000 lors de la semaine du 16 novembre, contre 2.867.000 une semaine plus tôt.

Cela représente une disparition de 100.000 allocataires, c'est énorme mais c'est dû pour partie aux radiations et pour partie aux embauches dans la distribution à l'occasion de 'Thanksgiving' (phénomène récurrent).

Pour ceux qui ne jurent que par la poursuite du 'QE3', ils trouvaient de quoi se rassurer avec les commandes de biens durables aux Etats-Unis qui ont rechuté de -2% au mois d'octobre, sur fond de blocage budgétaire à Washington.
Petit bémol avec l'indice PMI de Chicago pour novembre, lequel recule, certes, mais symboliquement vers 63 au lieu d'une diminution vers 60,5 anticipée après 65,9 en octobre. Enfin, les indicateurs avancés US ont progressé de +0,2% en novembre.
A noter la poursuite du repli du Dollar vers 1,3580/E (signe d'appétit pour le risque et de soutien aux exportatrices) malgré la légère tension des taux longs US vers 2,73%.

Le 'S&P' a été dopé par IBM +1,6%, Apple +2,35%, General Motors +3,15%, Micron +4,25%, Tesla +5,3%, JC-Penney +7,7% et Hewlett-Packard (+9%)

Il a été freiné dans son élan par les parapétrolières, sur fond chute du baril sous les 92$ sur le NYMEX: Anadarko -2,2%, Schlumberger -1,7%, Marathon Oil -1,5%, Halliburton -1,4%, Devon -1,1%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...