Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouveau recul du bénéfice annuel de Marks & Spencer

Marché : Nouveau recul du bénéfice annuel de Marks & Spencer

Marché : Nouvelle baisse du bénéfice annuel de Marks & SpencerMarché : Nouvelle baisse du bénéfice annuel de Marks & Spencer

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a fait état d'une baisse de 3,9% de son bénéfice annuel, qui recule ainsi pour le troisième exercice d'affilée, les investissements consentis par le distributeur britannique pour relancer ses activités non alimentaires n'ayant toujours pas porté leurs fruits.

Cette annonce est sanctionnée à la Bourse de Londres, où le titre chutait de 2,71% à 438,8 pence vers 9h30 GMT, accusant l'un des replis les plus marqués de l'indice Stoxx 600.

Le résultat imposable, avant exceptionnels, du numéro un de l'habillement en Grande-Bretagne, est ainsi ressorti à 623 millions de livres (764 millions d'euros) sur l'exercice 2013-2014, clos le 29 mars, contre 665,2 millions de livres il y a un an.

Ce chiffre est légèrement supérieur au consensus des analystes financiers, qui était de 615 millions de livres.

En revanche, le bénéfice annuel de Marks & Spencer, qui vend également des articles pour la maison et des produits alimentaires haut de gamme, est pour la première fois inférieur à celui dégagé par Next, numéro deux de l'habillement en Grande-Bretagne.

Il y a deux mois, ce dernier avait annoncé un hausse de 12% de son résultat annuel, à 695,2 millions de livres.

Marks & Spencer a ajouté proposer un dividende inchangé au titre de 2013-2014.

Au cours des trois dernières années, le groupe dirigé par Marc Bolland a dépensé 2,3 milliards de livres afin de devenir un distributeur d'ampleur internationale, capable de trouver sa clientèle à la fois sur ses points de vente physique, via internet et par le biais d'applications mobiles.

Ses investissements ont porté sur un renouvellement de sa gamme de produits et sur une amélioration de son organisation logistique capable de s'adapter aux nouvelles contraintes liées à la création d'un nouveau site internet mis en service en février.

La nouvelle équipe chargée de l'habillement, crée en 2012, n'est pour l'instant pas parvenue à raviver sensiblement les ventes.

La société, fondée il y a 130 ans et qui dispose de 750 magasins au Royaume-Uni, a dit que ses ventes avaient progressé de 2,7% à 10,3 milliards de livres, un niveau inférieur à l'objectif fixé en 2012 par Marc Bolland, qui visait de 10,8 à 11,5 milliards de livres d'ici 2013-2014.

(James Davey, Benoît Van Overstraeten et Nicolas Delame pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...