Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : New York ne cède que quelques fractions de gains

Marché : New York ne cède que quelques fractions de gains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street ne cède que quelques fractions des gains engrangés la veille au cours de la seule dernière heure de cotations: les indices US affichent des replis qui s'étagent entre -0,05% (S&P500) et -0,4% (Nasdaq).

Le Dow Jones s'effrite de -0,13% à 17.775Pts et il aurait suffi d'un petit coup de pouce algorithmique pour que l'indice historique finisse dans le vert.

Cet effort n'a pas été accompli mais le 'Dow' est bien parti pour aligner une 5ème semaine de hausse consécutive (+1,5% pour l'instant) et surtout, une performance mensuelle qui comptera parmi les plus sensationnelles de l'histoire avec +10,5% (et peut-être +11% et plus demain).

La seule fausse note provient du Russel-2000 qui perd -1,1%... preuve que les achats se concentrent sur les 'gros dossiers', les ETF, et pas sur les 'Mid Caps'.

Les opérateurs qui ne croient pas à une 'normalisation' de la politique monétaire de la FED à partir du 16 décembre prochain vont y croire encore beaucoup moins avec l'annonce d'une croissance du PIB américain décevante au troisième trimestre (elle chute de 3,9% vers 1,5%) puis une dégradation de la conjoncture immobilière (avec les plus faibles promesses de vente depuis janvier).

Les dépenses des ménages ont en cependant progressé de +3,2%, dopées surtout par les achats d'automobiles sur fond de carburant pas cher.

Les consommateurs se seraient mis à dépenser le surplus de budget que leur procure une déflation des prix de l'énergie et des matières premières.

Le Département américain du Travail a de son côté comptabilisé 260.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage lors de la semaine close le 24 octobre, soit 1.000 de plus qu'au précédent pointage (chiffre non révisé) et contre un consensus de 264.000.

Le total mensuel tombe sous le seuil des 260.000 et inscrit sa meilleure performance depuis... 1973 !

Le promesses de ventes de logements neufs (selon les chiffres de la 'NAR')déjouent tous les pronostics avec une chute de -2,3% en septembre, au lieu d'un consensus de +1% (les 'primo-accédants' sont de plus en plus exclus du marché immobilier du fait de prix trop élevés et d'une pénurie de biens plus modestes que les grandes maisons qui effectivement continuent de très bien se vendre auprès d'une clientèle fortunée).

Cette séance a été marquée par une dégradation du marché obligataire, avec des T-Bonds qui affichent 2,175% contre 2,10% la veille.

L'autre 'temps fort', ce fut la publication des trimestriels de GoPro : ils sont sanctionnés d'une chute de -15,2% à cause d'un chiffre d'affaires largement inférieurs aux attentes (400Mns$ contre 450 attendu) et un profit de 4Cts inférieur aux 29Cts atendus.

L'autre 'coup de tonnerre' provient du secteur de la pharmacie avec la rumeur d'un rachat d'Allergan (+6% à 304,4$) par le géant Pfizer (-1,9%) pour un montant colossal de 110Mds$.

Le fabricant du Botox les vaut peut-être... mais ce qui intéresse surtout Pfizer c'est la possibilité de délocaliser son siège social dans le paradis fiscal irlandais (où Allergan a judicieusement installé le sien).

Le 'gadin du jour' a été subi par NXP Semiconductors (fournisseur de puces notamment pour Apple) dont les ventes déçoivent les attentes.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...