Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nette baisse de l'euro/dollar cette semaine

Marché : Nette baisse de l'euro/dollar cette semaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pour la monnaie unique européenne, la tendance baissière est de retour cette semaine, la barre des 1,07 dollar ayant été cassée. A cette heure, l'euro perdait 0,67% face au yen à 127,69, 0,42% contre le dollar à 1,0616, 0,20% face au franc suisse à 1,0397, tout en restant quasi-neutre contre le sterling à 0,7244. Sur la semaine, l'euro perd plus de 3% contre le dollar des Etats-Unis, mais aussi ceux de Hong Kong et d'Australie. Il cède également plus de 2% face au yen.

Certes, rappelle Barclays Bourse, 'l'OCDE a publié hier ses indicateurs avancés pour le mois de février. La tendance reste favorable en Allemagne et la France et l'Italie monte en puissance'.

Ce matin d'ailleurs, on a appris que la production industrielle française était restée stable entre janvier et février, alors qu'elle était attendue en très légère baisse. “Les températures de saison ont soutenu la production d'énergie et la vigueur de la demande est positive pour le secteur manufacturier. Peut-on avoir une 3ème hausse mensuelle à la file ? Cela ne s'est pas produit depuis 2010”, commentent les analystes d'Oddo & Cie.

Mais l'attention des cambistes est de nouveau tournée vers les banques centrales, et notamment le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire (le FOMC) de la Réserve fédérale américaine, publié cette semaine. Pour RTFX, le billet vert est soutenu “par la publication des minutes du FOMC qui ont redonné espoir aux investisseurs en ce qui concerne le relèvement des taux par la Fed”. La hausse du rendement relatif du dollar face à celui de l'euro est un puissant catalyseur haussier pour la devise US.

Certes, il reste des facteurs de doute : comme le résument les analystes d'Aurel BGC ce matin, “les cambistes restent partagés sur le timing de la première hausse des taux directeurs du Fed, notamment après la publication des minutes qui évoquent une possibilité de hausse des taux dès le mois de juin.

Et les spécialistes de tempérer : “l'euro a vu sa chute freinée par l'annonce que la Grèce avait, comme promis, versé 460 millions d'euros qu'elle devait au FMI. La Grèce reste dans l'attente du versement de 7,2 milliards d'euros du plan d'aide de l'Europe de 240 milliards d'euros décidé en 2010.”

Mais pour Société Générale, le sentiment général reste favorable au billet vert : certes, “les statistiques européennes signalent une accélération de la croissance, mais l'euro n'en profite pas. A moyen terme, la configuration haussière du dollar devrait se maintenir et rester progressive, puisque le marché ne s'attend qu'à un relèvement graduel de ses taux par la Fed”. Bref, les devises au plus fort rendement l'emportent sur les autres, qu'il s'agisse de l'euro comme du yen.

Cet après-midi aux Etats-Unis, seront publiés les prix à l'importation pour le mois de mars.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...